Angola: Signature d'un pacte lusophone entre l'Angola, le Portugal et la BAD

Luanda — Les gouvernements d'Angola et du Portugal, ainsi que l'administration de la Banque africaine de développement (BAD) ont signé mardi à Luanda l'instrument financier africain appelé "Pacte pour le financement du développement des pays de langue portugaise en Afrique".

Cet accord, signé par le ministre angolais de l'Economie et du Plan, Pedro Luís da Fonseca, par la secrétaire d'État aux Affaires étrangères et de la Coopération du Portugal, Teresa Ribeiro, et le vice-président de la BAD, Mateus Magala, contribuera au développement des secteurs de l'agriculture, de l'énergie, du tourisme, par le renforcement financier.

Ainsi, l'Angola rejoint le Mozambique et le Cabo Verde dans ce pacte de la lusophonie, qui vise à promouvoir le développement économique et le développement durable de ces pays et d'autres qui pourraient adhérer à ce pacte.

À l'occasion, Teresa Ribeiro a déclaré que le pacte, faisant partie de l'agenda 2030, adopté par la communauté internationale en 2015, était un outil supplémentaire pour mobiliser le secteur privé et contribuer au développement durable et à la prospérité des peuples.

L'initiative, qui a un programme d'assistance technique, de financement, de garanties de projets et pas seulement, découle d'un dialogue avec la Banque africaine, mais a déjà une expérience avec l'Union européenne, ayant une expérience dans un programme de coopération traditionnel impliquant tous les pays africains de langue officielle portugaise (PALOP) et le Timor oriental.

Le Portugal participe avec 400 millions d'euros au pacte de Lusophonie

Le Portugal a injecté 400 millions d'euros de garantie dans le Pacte de financement du développement économique des pays lusophones d'Afrique, a informé la secrétaire d'Etat portugaise aux Affaires étrangères et à la Coopération du Portugal, Teresa Ribeiro.

Selon elle, ce financement aidera les membres de Lusophonie à développer leurs projets agricoles, énergétiques et touristiques grâce à ce renforcement financier.

Teresa Ribeiro a déclaré que l'initiative visait à créer plus d'investissements, d'emplois et de richesses dans les pays africains lusophones. L'Angola est le troisième pays africain à signer le pacte de la Lusophonie, créé en 2015 par la BAD et l'Union européenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.