Cameroun: Afrique Future - L'humanitaire d'utilité publique

Avec cette reconnaissance décrétée par le président lundi dernier, l'association vieille de 31 ans se réjouit de pouvoir travailler plus efficacement sur le terrain.

Aider les autres en silence. Oser l'espérance ! La maxime appliquée par l'association Afrique Future Cameroun ne la quitte plus. Si bien que le décret présidentiel la reconnaissant d'utilité publique a quasiment surpris lundi dernier. « Ce décret est une source de joie parce que cela va nous permettre de travailler pour le peuple », s'est réjoui l'abbé Emmanuel-Marie Mbock Mbock, fondateur de l'association, au lendemain de l'annonce. C'est que les œuvres d'Afrique future semblent avoir dépassé le simple cadre de l'humanitaire au sens basique du terme. Et pourtant, elles se situent bien au cœur de ce qu'espérait l'association à sa création il y a 31 ans, en 1988.

Afrique Future, ce sont des œuvres sur plusieurs fronts et sans tapage dans les villes et villages du Cameroun. Dans le secteur de l'éducation, plusieurs établissements scolaires et secondaires construits. Déjà trois complexes scolaires dont le plus récent dans la localité de Kack-Lituv dans le département du Nyong-et-Kellé, a été rétrocédé au diocèse d'Eseka et les deux autres à Ngodi-Si (Nyong-et-Kellé) et à Yaoundé (Emana village). La santé occupe aussi une place de choix.

Cinq hôpitaux construits au Cameroun dont le dernier inauguré le 1er juin 2019 au quartier Mbankolo à Yaoundé, et sept dispensaires. Le cœur d'action reste la religion. De même, Afrique Future a réalisé la construction des grands séminaires de Bafoussam et de Mbanga, des centres de recueillements, des églises catholiques, de temples protestants, de trois centres d'accueil et de ressourcement, ainsi que d'un centre d'hébergement monastère des sœurs à Abong-Mbang. L'association a parallèlement créé plus de 600 km de pistes rurales et construit 250 ponts en zones rurales. Elle se déploie également dans des activités de formation, d'encadrement et de soutien aux micro-projets économiques.

Afrique Future avait déjà obtenu le statut d'organisme, suite à un Accord de siège signé avec le gouvernement le 13 novembre 2000. Dix neuf ans plus tard, elle est reconnue d'utilité publique. Afrique Future a des démembrements en Allemagne, en France et au Canada. Le gouvernement canadien constitue d'ailleurs des financiers majoritaires, en plus des contributions de donateurs venant de plusieurs autres pays. Le fondateur d'Afrique Future se réjouit surtout des impôts qui seront moins présents. « Nous pourrons faire des réalisations en toute quiétude. Nous avons eu trois contrôles si bien que les bienfaiteurs ont commencé à s'en inquiéter », explique l'abbé Emmanuel Marie Mbock Mbock. Il rappelle qu'il s'agit

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.