Burkina Faso: Centre hospitalier régional de Koudougou - La coopération sino-burkinabè administre de nouveaux soins

C'est le 20 mars 1988 que le Centre hospitalier régional (CHR) ou hôpital de l'Amitié de Koudougou a ouvert ses portes. Cela grâce à la République populaire de Chine, grande artisane de la construction de cette formation sanitaire de référence.

Un tiers de siècle plus tard, et avec la reprise des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et l'empire du Milieu, de nouveaux horizons s'ouvrent à cette entité hospitalière.

Le Centre hospitalier régional (CHR) de Koudougou relève de la région sanitaire du Centre-Ouest. Il couvre sept districts sanitaires que sont Koudougou, Léo, Nanoro, Réo, Sapouy, Ténado et Sabou, avec une population de 1 600 000 habitants. Fruit de la coopération entre la Chine et notre pays et construit dans un style pavillonnaire, cette structure est située au secteur 1 de la ville.

Tous ses services sont localisés dans l'enceinte de l'établissement, hormis celui de la psychiatrie qui se trouve sur un site secondaire à 900 mètres à l'ouest du site principal.

A la date du 03 juillet 2019, le CHR de Koudougou, qui dispose de services cliniques et médico-techniques, totalise un effectif de 444 agents et est placé sous le leadership du docteur Souleymane Oubian, directeur général.

Ce dernier, avec qui nous nous sommes entretenu le jeudi 04 juillet 2019 en présence de certains de ses proches collaborateurs, a précisé que les services cliniques sont regroupés en trois pools d'activités, à savoir le pool médical (médecine générale, urgences médicales, psychiatrie, consultation externe et exploration fonctionnelle) ; le pool chirurgical qui se compose de la chirurgie, de l'ophtalmologie, de l'otorhinolaryngologie, de l'odontostomatologie et de stérilisation et, enfin, le pool mère-enfant, constitué de la gynécologie obstétrique et de la pédiatrie.

Un réseau wifi, une flotte téléphonique et de l'oxygène médical

"Les services médico-techniques viennent en soutien à l'activité clinique et se composent du laboratoire d'analyses médicales, de l'imagerie médicale et de la pharmacie", indique le DG Souleymane Oubian.

Faisant le point des équipements médico-techniques et logistiques, le premier responsable de l'hôpital de l'Amitié a évoqué la situation des infrastructures, du matériel et des équipements médico-techniques. Côté infrastructures, bien que les bâtiments soient toujours solides, il a fait remarquer qu'ils ont subi les effets des intempéries et du poids de l'âge de l'infrastructure sanitaire.

Malgré des besoins dans certains domaines, il faut signaler que le CHR dispose d'un réseau informatique d'accès Wifi, d'une flotte téléphonique pour le personnel et d'une centrale de production d'oxygène médical.

"Notre parc automobile est relativement bien fourni avec notamment des ambulances, un minibus, des véhicules utilitaires et des engins à deux roues.

Nous avons trois groupes électrogènes qui assurent le relais en énergie", informe le DG, ajoutant que son centre dispose d'un parc informatique satisfaisant.

A ce propos, tous les services administratifs, cliniques et médicotechniques disposent d'au moins un ordinateur et d'une imprimante. Cependant, il reconnaît que des difficultés subsistent et que le besoin se fait toujours sentir.

Merci aux présidents Roch Kaboré et Xi Jiping

Fort heureusement, les difficultés pourront trouver des solutions grâce à la reprise de la coopération bilatérale avec la République populaire de Chine. La preuve, plusieurs actions importantes ont déjà été entreprises.

Citons la signature de la convention de coopération entre les deux pays ; les visites de terrain ; les études de faisabilité ; les consultations médicales au profit des populations ; le don de matériel informatique ; le renforcement à Pékin des capacités du personnel du CHR.

"En termes de perspectives, nous espérons de la République de Chine la concrétisation de certaines promesses. Je pense à la réfection de tout l'hôpital, à la construction de nouvelles infrastructures modernes, au renforcement de la logistique roulante, à la fourniture en matériel médico-technique de dernière génération et d'un groupe électrogène supplémentaire de 420 KVA, à la construction d'un château d'eau de grande capacité et au renforcement de la coopération médicale", égrène le directeur général, dont la vision est de faire de ce centre hospitalier une référence en termes de soins spécialisés.

« Mes collaborateurs et moi tenons à exprimer nos remerciements à Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré et au Président Chinois Xi Jiping d'avoir eu la lumineuse idée de renouer les relations entre nos deux pays », se réjouit Souleymane Oubian.

Des remerciements adressés aussi à l'ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, pour ses multiples actions en faveur du CHR.

"J'exprime ma gratitude aux autorités du ministère de la Santé pour leurs efforts à l'endroit de notre hôpital.

Tout en saluant le dynamisme du personnel, j'exhorte les populations à davantage faire confiance à notre équipe dont l'ambition est de leur fournir des services hospitaliers de qualité", a conclu le directeur général de la plus grande formation sanitaire de la cité du Cavalier rouge.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.