11 Juillet 2019

Congo-Brazzaville: Festival afropolitain nomade - Les Congolaises laissent une bonne impression

Deux artistes congolaises, la slameuse Mariusca Moukengué et la musicienne Spirita Nanda ont participé à la sixième édition du festival tenue du 25 au 29 juin dernier à Abidjan, en Côte-d'Ivoire. De retour au pays, la slameuse a restitué pour Les Dépêches de Brazzaville, les temps forts de cet événement.

Le festival afropolitain nomade est itinérant et va de ville en ville en Afrique pour promouvoir la culture continentale dans toute sa diversité. De quatre artistes congolaises invitées à cette sixième édition, seules deux ont effectué le déplacement d'Abidjan, à savoir Mariusca Moukengue et Spirita Nanda. Evens Mab et Lionel Kombo2 Bayonne n'ont pas pris part à l'événement pour des raisons de billet.

Au programme de ce festival il y a eu le slam, le hip-hop, le reggae, le jazz, l'exposition des œuvres picturales, bref, plusieurs styles. Entre les spectacles qui se tenaient dans les soirées et repartis dans plusieurs lieux de la ville, la catégorie slam, a indiqué Mariusca Moukengué, a presté à l'Institut français d'Abidjan. Il y avait des slameurs du Gabon, du Bénin, de la Côte-d'Ivoire et de la République du Congo. D'autres disciplines prestaient dans d'autres lieux qui ont accueilli le festival, le cas de Café Bao, ... Les slameurs ont pu partager et faire des shows-cases au profit des étudiants qui habitaient les lieux.

« Ce festival a été pour nous une expérience de vie, une grande découverte artistique de voir comment les univers se marient, comment il y a cette ouverture d'esprit vers les autres. Nous formons à ce jour une famille de nomades. Parce que chacun en repartant dans son pays a pu recevoir quelque chose d'assez particulier de ce festival organisé par Vanessa Veebe et Freddy Massamba, un artiste congolais de talent qui a fait vibrer Abidjan le jour de la clôture avec plusieurs artistes venus d'horizons divers. La régie lumière étant assurée par le Congolais Roch Amedé Banzouzi », a déclaré Mariusca Moukengué.

Avant d'ajouter que ce festival a été une très belle expérience. « J'ai beaucoup appris, j'ai plus reçu que donné pendant ce festival. Que ce soit le conseil des aînés, que ce soit celui de mes promotionnaires. Déjà le fait de regarder comment les autres slameurs pratiquent leur art dans leur pays, ça été une expérience assez enrichissante que je revivrai volontiers. »

Enfin, Mariusca Moukengué a informé la famille du slam (slamille) de sa participation au festival slamouz prévu ce mois-ci à Kinshasa. Elle a invité le public "Kongolais" à suivre cet événement et surtout à lui faire des suggestions sur son compte Mariusca Moukengue slam sur YouTube, Facebook, Instagram, Tweeter.

Notons que ce festival est itinérant et a sa base dans tous les pays où il pose ses valises, d'où le concept nomade. Il s'est déjà tenu à Yaoundé, Pointe-Noire, Dakar...

Congo-Brazzaville

Jeux de lettres - Les scrabbleurs congolais se donnent rendez-vous à Dolisie

La 3e édition du championnat national de scrabble réunira du 9 au 11 août la crème des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.