Bénin: Le président Talon reçoit les recalés des législatives

Photo: Le Pays
Patrice Talon à la rencontre des partis politiques

Le 20 mai dernier, dans un message, le chef de l'État béninois à la nation s'était engagé à organiser un dialogue « direct, franc et constructif » avec l'ensemble de la classe politique. Une première rencontre est annoncée pour ce lundi 15 juillet à la présidence de la République.

Patrice Talon a invité les représentants de onze partis politiques. Parmi eux, de nouveaux partis et surtout les trois principaux partis de l'opposition recalés pour les législatives du 28 avril dernier.

L'ordre du jour n'est pas encore public, mais l'invitation l'insinue. Elle précise que les leaders attendus sont ceux dont « les partis ont déposé des dossiers de déclaration administrative ou de mise en conformité ».

Onze partis sont invités, parmi eux, les trois partis poids lourds de l'opposition qui n'ont pas été autorisés à participer au scrutin, à savoir, l'USL de l'homme d'affaire en exil Sébastien Adjavon, le parti Force Cauris de Boni Yayi et Restaurer l'Espoir de Candide Azanai.

Selon nos informations, la rencontre de lundi pourrait être essentiellement consacrée aux démarches qui donneraient une existence légale aux partis concernés, depuis l'adoption d'une nouvelle charte des partis.

C'est cette démarche qui leur a coûté l'exclusion des législatives. Ils ont couru vainement après le certificat de conformité. Selon des indiscrétions, les sujets de crispation et les vraies revendications politiques pourraient être abordés dans un second temps.

Suite à l'invitation, l'opposition s'est réunie longuement hier. Elle devrait se concerter à nouveau samedi.

L'exclusion a abouti à une abstention record le jour du vote, provoqué des violences meurtrières et conduit à l'installation d'une Assemblée nationale toujours contestée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.