11 Juillet 2019

Burkina Faso: Crise au CDP - Les marchés et «yaars» appellent à l'union

Les commerçants des marchés et «yaars» de la ville de Ouagadougou, militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont organisé leur assemblée générale, le jeudi 11 juillet 2019. A cette occasion, ils ont affirmé leur soutien à la direction du parti et à son président Eddie Komboïgo.

Les militants du Congrès pour la démocratie le progrès (CDP), commerçants des marchés et «yaars» de la capitale burkinabè se sont engagés à œuvrer pour la mise en œuvre du programme d'activités de leur parti qui prépare les élections de 2020. Ils l'ont affirmé et exprimé leur soutien au président du parti, Eddie Komboïgo, lors d'une Assemblée générale, le jeudi 11 juillet 2019.

«Dans nos marchés et «yaars», on a eu vent d'une mésentente entre le président et quelques membres du parti.

Nous avons voulu savoir davantage et apporter notre soutien au CDP. S'ils désignent à l'unisson un autre candidat, nous sommes prêts à soutenir ce dernier», a précisé le secrétaire national des commerçants des marchés et «yaars» du CDP, Amidou Compaoré.

En attendant, il a fait savoir que les commerçants soutiennent Eddie Komboïgo, président légitime du parti. M. Compaoré a souhaité que les uns et les autres laissent les différends et restent soudés afin que le CDP puisse remporter la victoire en 2020.

Le président du parti, Eddie Komboïgo a, pour sa part, expliqué que c'est à la suite de l'invitation du secrétariat chargé des marchés et «yaars», qu'il est venu expliquer les incompréhensions au sein du parti.

«Ensemble, nous avons appelé à l'union, afin que ceux qui se plaignent reviennent, parce que le CDP a besoin d'eux et le parti appartient à tout le monde.

C'est ensemble que nous serons forts. C'est ensemble que nous pourrons construire le CDP. Les divisions ne peuvent pas faire grandir un parti», a-t-il lancé.

Toutefois, a poursuivi M. Komboïgo, si certains sont convaincus que leur position est de partir, ils peuvent le faire. «Le CDP a généré pas mal de partis.

Il est fort et le restera toujours. Les commerçants ont réaffirmé leur volonté de demeurer CDP et c'est un signal fort pour dire aux frondeurs de revenir parce que la solution ce n'est pas d'aller crier dehors.

La porte est ouverte, même à ceux qui ont démissionné», a soutenu M. Komboïgo. Il a aussi passé le message de l'ancien président Blaise Compaoré, qui est un appel à l'union.

Burkina Faso

Dialogue politique national - Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre. Sans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.