Sénégal: Près de 8 milliards de FCfa pour accompagner la diaspora sénégalaise

La troisième phase du Programme d'appui aux initiatives de solidarités pour le développement (Paisd) a été lancée ce jeudi.

Selon Irène Mingasson, ambassadrice de l'Union européenne, cette troisième phase du Paisd va permettre d'accompagner la diaspora sénégalaise de France, mais aussi d'Italie, d'Espagne et de Belgique dans le pays d'origine, grâce à une importante contribution financière de 6,5 milliards de FCfa de l'Ue.

Elle a indiqué que cet apport est complété par des financements de la France. Pour atteindre ses objectifs, le projet compte également sur une contribution de l'Etat du Sénégal d'un montant de 1,3 milliard de FCfa.

Selon Mme Mingasson, cette contribution financière de l'Union européenne et de l'Etat du Sénégal démontre avec force que nous sommes ensemble convaincus du rôle que peuvent jouer la diaspora et les communautés de migrants, à la fois pour faciliter l'intégration des migrants dans les pays de destination et pour le développement de leur pays d'origine.

Prenant part à la rencontre, le secrétaire général adjoint du gouvernement, Alyoune Badara Diop estime que les migrants constituent une composante fondamentale de la 3ème phase du Paisden participant à la densification du secteur privé national.

Pour sa part, Christophe Bigot, ambassadeur de France au Sénégal souligne que l'organisation de la diaspora selon ses régions d'origine est une très bonne initiative, qui permet de concilier le social et l'économie par l'appui à l'entreprise.

Pour cette troisième phase, le financement est assuré par le gouvernement du Sénégal, l'Agence française de développement et l'Union européenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.