Algérie: Ouargla - Plus de 22.200 oiseaux aquatiques migrateurs recensés

Ouargla — Au moins 22.215 oiseaux aquatiques migrateurs ont été recensés par les ornithologues dans les zones humides de la wilaya d'Ouargla, dans le cadre du dénombrement hivernal de la richesse avifaune migratrice, a-t-on appris jeudi de la Conservation locale des forêts (CF).

L'opération de dénombrement a été effectuée au niveau des plans d'eau et lacs de Merdjaja (commune de Nezla), El-Bhour (Témacine), Lalla Fatma (Mégarine), Chott Sidi-Slimane (Touggourt) et Sebkhet-Sefioune (N'goussa), en plus de la zone humide de la commune de Hassi-Benabdallah, a-t-on précisé.

Un accroissement sensible du nombre d'oiseaux aquatiques a été relevé, durant la période hivernale, dans les zones humides de la wilaya d'Ouargla, en provenance des régions froides d'Europe à la conquête de lieux de nidification aux conditions climatiques clémentes.

L'opération de recensement a permis de dénombrer diverses espèces d'avifaune, composées notamment du flamant rose, de la Tadorne Casarca, la tadorne de Belon, le Canard Souchet, l'Aigrette Gazette, l'Echasse blanche, l'Avocette élégante, le Héron cendré, le Busard des roseaux, la sarcelle marbrée, le Grèbe castagneux et la poule d'eau.

Lire aussi: Oiseaux migrateurs: plusieurs actions élaborées par la DGF pour préserver la faune

Selon la Conservation des forêts, le flamant rose constitue l'espèce la plus importante, en termes de nombre, arrivée dans la région et estimé à plus de 17.099 oiseaux, avec de sites de prédilection situés notamment au niveau des lacs de Sebkhet Sefioune (commune de N'goussa), soit près de 16.000 oiseaux, le reste vivant en cette période au niveau des lacs de la commune d'Ain El-Beida et dans la zone d'Oum-Raneb (commune de Sidi Khouiled).

Outre l'accroissement du nombre de la Tadorne Casarca dans la région, soit plus de 249 oiseaux, et de la poule d'eau (239), l'équipe d'ornithologues a constaté également l'arrivée de nouvelles espèces d'oiseaux migrateurs dans la région, à l'instar du sirli du désert, le milan noir et le huppé fascié.

Pour la Conservation des forêts, le dénombrement annuel vise l'actualisation de la base de suivi des différentes zones humides et l'identification des nouvelles espèces avifaunes nichant dans la région, leur prédominance et caractéristiques.

La wilaya d'Ouargla renferme une dizaine de zones humides constituant une importante destination pour les oiseaux aquatiques migrateurs, notamment en période hivernale.

Ces zones offrent les conditions naturelles et climatiques favorables à la sédentarisation de cette richesse avifaune migratrice.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.