Congo-Kinshasa: Alliance Envol-Katumbi - Sessanga fixe l'opinion ce samedi

12 Juillet 2019

C'est ce samedi 13 juillet 2019 au centre Ganda que le président National d'Envol, Delly Sessanga, va fixer l'opinion sur la continuité ou non de l'alliance politique que son parti avait conclue, pour des raisons électorales, avec les regroupements pro Katumbi notamment l'Alternance pour la République (A R) et Ensemble pour le changement, dont il est encore le Secrétaire Général.

Mais Il a dit vouloir d'abord consulter sa base avant de prendre position. C'est ainsi qu'il a procédé hier jeudi 11 juillet 2019 à l'ouverture des travaux du bureau politique de « Envol » qui vont s'étendre pendant trois jours, soit du 11 au 13 juillet 2019.

A l'issue de cette rencontre, les cadres et membres de ce parti feront l'état des lieux de la situation socio-politique et économique du pays et sur l'avenir de ce parti politique notamment le sort réservé aux alliances politiques conclues en période électorale.

Plusieurs représentations provinciales d'«Envol» prennent part à cette rencontre. Il y a notamment des délégations venues du Haut-Katanga, Haut-Lomami, Haut-Uélé, des trois Kasaï, Tanganyika, Sud-Kivu, Kongo Central, etc.

Dans son mot d'ouverture, le député National Delly Sessanga, a fait savoir que son parti va donner officiellement sa position sur l'actualité de l'heure à l'issue de ce conclave car, plusieurs personnes se sont arrogées le droit de parler au nom de son parti, comme si celui-ci n'était pas en mesure de s'exprimer. Mais il tient à consulter les membres et cadres de son parti qui, à travers ce conclave, feront des recommandations allant dans le sens de définir les actions à mener dans l'avenir. Et ce, en tenant compte de l'intérêt général de la population congolaise.

Revenant sur l'objectif de cette rencontre, l'élu de Lwiza a exhorté les participants à prendre à cœur ces travaux car l'avenir du parti et celui du pays en dépend. Il sera aussi question d'évaluer notamment le processus électoral en cours, entaché de plusieurs irrégularités. « On nous a tant vanté ce processus mais nous constatons qu'il y a encore du travail à faire. Voyez ce qui s'est passé par exemple à la Cour Constitutionnelle, avec les invalidations des députés... », a laché Delly Sessanga.

Concernant la situation socio-politique et économique du pays, il les a invités à donner des propositions concrètes car tout semble tourner en rond. « Ce pays n'est pas un cadeau reçu par les uns au détriment des autres. Ce pays est le nôtre. Personne ne peut nous le déposséder. Nous devons vivre le vrai changement. J'attends de vous des propositions... Nous devons redéfinir notre feuille de route, redynamiser la situation socio-politique du pays et repartir sur de nouvelles bases. Il est temps que Envol soit entendu par ses idées au lieu de le faire par d'autres mécanismes».

Sur ce point, il a rappelé le rôle important que ce parti politique a joué dans les moments où le pays a failli basculer dans la crise. Delly Sessanga est revenu notamment sur le combat mené à l'Assemblée Nationale pour la sauvegarde de la Constitution. « Ce combat n'aurait jamais abouti sans notre proposition de loi... Ce combat a été le vôtre, chers militants. Ne vous sous-estimez pas. Envol a contribué à avoir la justice dans ce pays. On parle de la grandeur d'un parti politique par sa manière de réfléchir et de prendre des initiatives avec courage... Pour nous, la politique, c'est le combat des idées et non la recherche du pouvoir », a martelé ce député national.

En définitive, Delly Sessanga a assuré les participants de sa disponibilité pour conduire ce grand parti sur base de ce qu'ils auront à élaborer comme propositions durant ce conclave. Perside DIAWAKU

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.