Congo-Kinshasa: La réunion du présidium de LAMUKA repoussée au 24 juillet

Le présidium de la coalition LAMUKA ne se réunit plus ce samedi 20 juillet à Lubumbashi, chef-lieu de la province Haut-Katanga, comme prévu auparavant. La rencontre qui doit regrouper autour de Moïse Katumbi, les quatre leaders de LAMUKA, à savoir Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, est décalée de 4 à 6 jours.

Il est peut-être difficile que Freddy Matungulu y prenne part parce qu'il vient d'être nommé administrateur à la Banque africaine de développement (BAD), sur proposition du chef de l'Etat Félix Tshisekedi, apprend-on des sources dignes de foi.

Cette réunion pourrait se tenir le 24 ou le 26 juillet. Si tous les leaders ont marqué leur accord de principe de prendre part à cette réunion de requalification de la grande coalition de l'opposition congolaise, c'est un problème de gestion des agendas de chaque leader qui serait la cause de ce léger de décalage par rapport au calendrier arrêter jusque-là.

C'est Chérubin Okende, porte-parole de la coalition LAMUKA qui s'est chargé d'annoncer le report de la réunion du présidium de la coalition LAMUKA dans la ville de Lubumbashi.

« Ce report s'explique du fait des agendas assez chargés de différents leaders de cette plateforme. Tous les leaders sont attendus et ils seront là. Ils sont tous informés », a-t-il fait savoir.

A en croire Chérubin Okende, au menu de la réunion, il y a la question centrale de l'évaluation de la situation politique dans le pays. En filigrane, il y a la polémique autour de l'arrêt définitif de la Cour constitutionnelle en correction des erreurs matérielles relevées dans les arrêts iniques ayant invalidé plus d'une vingtaine d'élus de l'Opposition ; les négociations FCC-CACH en vue de la formation du gouvernement ; la répression de la dernière manifestation de l'Opposition, notamment dans la ville de Goma ; les entraves au programme de déploiement de Moïse Katumba à travers le territoire national au lendemain de son retour au pays, etc.

« Cette évaluation s'étend sur l'évaluation de la situation politique de la République démocratique du Congo mais aussi la situation en interne au sein de la plateforme Lamuka », a précisé Chérubin Okende, député de l'opposition élu de la Lukunga.

A côté de cette évaluation, un calendrier d'actions à mener par la plate-forme sera aussi discuté au cours de la réunion de Lubumbashi.

S'agissant d'une probable rencontre avec le président Félix-Antoine Tshisekedi, Chérubin Okende n'exclut pas cette possibilité, mais il rassure en même temps que cela se fera dans les prérogatives de l'Opposition républicaine qui est là pour critiquer l'action du gouvernement et avancer des propositions constructives aux problèmes qui se posent dans la gestion du pays.

« Si l'occasion s'y prête, on peut rencontrer le chef de l'État pour lui dire des vérités et non négocier quoique c'est soit », a nuancé l'élu de la Lukunga.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.