Afrique Centrale: Le Président de la République prédit la stabilité dans la région des Grands Lacs

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, espère que la région des Grands Lacs connaîtra bientôt des jours meilleurs, vu que des efforts sont déployés pour éradiquer le phénomène des groupes armés en République démocratique du Congo (RDC) qui créent l'instabilité dans la région.

S'exprimant à l'ouverture du sommet quadripartite (Angola, RDC, Rwanda et Ouganda), qui accueille vendredi à Luanda, João Lourenço a souligné que la réunion visait à définir des étapes à suivre pour résoudre les problèmes auxquels cette sous-région de l'Afrique est confrontée.

"Je ne dis pas de solution immédiate, mais au moins avec la certitude que bon nombre des problèmes que cette sous-région vit concrètement pourraient (...) connaître des jours meilleurs", a déclaré l'homme d'État angolais lors de la réunion qui se termine le même jour.

Dans son allocution, le Chef de l'Etat a également évoqué l'élargissement du sommet, en référence à la présence à Luanda de son homologue ougandais, Yoweri Museveni.

En juin dernier, l'Angola et le Rwanda avaient décidé de se joindre à la République démocratique du Congo dans le but d'éradiquer les groupes armés congolais et étrangers opérant dans ce pays voisin.

La décision a été annoncée à N'sele, à l'est de la capitale congolaise, à l'issue d'un mini-sommet réunissant les Chefs d'État des trois pays voisins de la sous-région centrale de l'Afrique, notamment João Lourenço de l'Angola, Paul Kagame, du Rwanda et Félix Tshisekedi de la RDC.

Le sommet de Luanda se tient sur l'invitation du Chef de l'État, João Lourenço, à ses homologues Felix Tshisekedi, Paul Kagame et Yoweri Museveni.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.