12 Juillet 2019

Angola: CFL construit un embranchement pour faciliter le transport de carburant

Luanda — Le chemin de fer de Luanda construit depuis juin dernier un embranchement, à partir de l'oléoduc de l'entreprise nationale d'hydrocarbure (Sonangol) à Boavista jusqu'à la gare de Musseques, afin de faciliter le transport de carburant vers la province de Malanje.

Outre cette nouvelle ligne du chemin de fer, deux autres sont en train d'être construites dans le même but dans les localités de Lucala (Cuanza Norte) et un autre dans la province de Malanje, afin de faciliter le remplissage des wagons-citernes et de réduire les coûts opérationnels des entreprises, par rapport à l'actuel modèle où on utilise des camions-citernes pour remplir les wagons.

S'adressant à l'Angop jeudi à Luanda, le directeur du Bureau de la communication institutionnelle et de la presse de la CFL, Augusto Osório, a expliqué qu'outre ces travaux de construction de nouvelles lignes, son institution est en train de réparer 20 wagons de passagers d'origine sud-africaine pour les liaisons Luanda / Catete, Dondo / Luanda et Malanje / Luanda.

Avec la réparation de ces moyens, a-t-il poursuivi, la société augmentera la capacité de transport de passagers dans les services de banlieue, de six mille à dix mille par jour, avec l'augmentation du nombre de trains, de 17 à 22 jours.

La conclusion de la construction de l'embranchement de Boavista / Musseque est prévue pour la fin du mois de juillet et son budget s'élève à 68 millions de kwanzas.

Angola

Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

Le ministre des Relations extérieures d'Angola, Manuel Augusto, a remis mardi, à Beijing, au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.