Cameroun: Une trentaine de prisonniers " politiques " du Mrc pourraient être libérés ce jour

12 Juillet 2019

Selon Olivier Bibou Nissack le porte - parole du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ( Mrc), Maurice Kamto, une trentaine de personnes arrêtées dans diverses villes du Cameroun dans le cadre des "marches blanches", pourraient être libérées dans quelques heures.

" Nous confirmons que deux équipes en provenance du tribunal militaire de Yaoundé, sont en cours de travaux en ce moment- même à la prison centrale de Yaoundé - Kondengui et à la Centrale" écrit le porte- parole de Maurice Kamto sur son mur facebook.

Et Olivier Bibou Nissack d'ajouter que les deux équipes du tribunal militaire de Yaoundé, sont conduites par le juge d'instruction.

D'autres sources qui qualifient les militants du Mrc arrêtés le 26 janvier derniers de " prisonniers politiques ", accusent le régime de Yaoundé, d'user de manoeuvres dilatoires pour libérer les détenus du Mrc, en rangs dispersés.

Selon nos informations, des avocats du Mrc sont déjà dans les deux pénitenciers de Yaoundé où, des non- lieux pourraient être prononcés au profit de plusieurs prisonniers " politiques " du parti de Maurice Kamto.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.