Congo-Kinshasa: Au Kasaï, la MONUSCO implique des milices à la protection des enfants

communiqué de presse

Kananga, 7Juillet 2019 - Pour mettre fin au recrutement et à l'usage des enfants dans les milices de l'espace Kasaï, la section Protection de l'enfant (CPS) de la MONUSCO s'est approchée de plusieurs chefs miliciens afin qu'ils s'engagent pour cette cause.

Parmi ces chefs rencontrés, il y a Trésor Mputu et le chef Mbawu. Ce dernier est considéré comme le chef de la milice Kamuina Nsapu dans la province du Kasaï. Il a d'ailleurs 47 chefs miliciens sous son commandement.

Ces deux chefs font partie de ceux qui ont signé la feuille de route pour collaborer avec la MONUSCO en vue de mettre fin au recrutement et à l'utilisation des enfants dans les milices.

Dans l'ensemble, ce sont 74 leaders des Kamuina Nsapu, y compris des leaders communautaires, qui se sont engagés à mettre un terme au recrutement et à l'utilisation des enfants au sein des milices dans leurs villages respectifs, au cours de la tournée de sensibilisation et de plaidoyer de CPS du 19 au 25 Juin 2019, dans les localités de Mbawu, Bunkonde et Nganza, dans le Kasaï et le Kasaï central.

CPS était accompagnée dans cette action par les représentants de l'autorité provinciale, qui ont salué cette approche. En effet, au village Mbawu par exemple, c'était la première fois qu'un représentant de l'Etat y remettait les pieds depuis les évènements de 2016.

Au cours de cette sensibilisation de 6 jours dans ces localités, la section Protection de l'enfant de la MONUSCO et ses partenaires du gouvernement provincial dans le cadre du GTTC (Groupe de travail technique conjoint) pour les enfants dans les conflits armés, ont formé 180 membres de la communauté, dont des points focaux des milices, ainsi que des membres de la société civile, sur la protection des enfants en temps de conflit armé et sur des notions de DDR pour enfants.

Notamment, les violations graves commises contre les enfants dans les conflits armés ont été expliquées à la plupart des chefs miliciens qui les ignoraient jusque-là et qui ont, du reste, demandé la réplication de ces enseignements dans d'autres localités afin de protéger leurs enfants contre d'éventuelles recrutements et pour mieux encadrer ces derniers en respectant leurs droits.

Ainsi, 58 enfants (50 garçons et 8 filles) qui ont été recrutés entre le 11 Juin 2016 et le 31 Janvier 2019, ont été identifiés avec l'aide du Chef Mbawu pour bénéficier d'une assistance psychologique de la part des partenaires de la section Protection de l'enfant qui sont qualifiés en la matière.

A Bunkonde, cette mission de sensibilisation a aussi permis la réconciliation entre le chef de localité, qui est le représentant de l'Etat et la milice locale, après 3 ans de conflit.

Par ailleurs, l'équipe de la section Protection de l'enfant de la MONUSCO a rencontré le gouverneur du Kasaï auprès de qui elle a plaidé pour un engagement actif en faveur de la libération des femmes et des enfants toujours retenus en otage par des milices Bana Mura.

Cette mission a permis, non seulement, d'engager les leaders des milices en faveur de la protection des enfants, mais également, de créer un point de contact et d'interaction entre les communautés, la MONUSCO et les autorités de l'administration provinciale dans les deux Kasaï, dans la perspective de soutenir les initiatives de paix et de réconciliation dans l'espace Kasaï.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.