Cameroun: Maurice Kamto demande la libération de tous les prisonniers politiques et son maintien en détention si possible

12 Juillet 2019

Le président élu, Maurice KAMTO depuis sa détention à la prison principale de Kondengui est ferme. Il est prêt à faire face aux accusations du régime de Paul Biya au cas où ce régime illégitime libère tous les prisonniers politiques.

Nos sources indiquent qu'il a clairement souligné aux magistrats militaires venus le voir que les statuts du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) sont clairs en indiquant que c'est le président du parti qui répond devant toutes les instances pour quoique ce soit.

Cette position du président élu Maurice KAMTO intervient alors que le régime illégitime du boulanger de Yaoundé, Paul Biya tente une nouvelle filouterie.

Tout d'abord, le tribunal militaire se déclare compétent un vendredi après-midi ce qui ne donne plus de temps aux avocats du MRC pour contester la décision.

En plus de cela, il décide de libérer 39 personnes sur les marcheurs arrêtés le 26 janvier 2019 tous poursuivis au tribunal militaire alors que plus de 200 autres personnes sont poursuivis pour les mêmes charges.

Tenez-vous vous tranquilles sur la liste des 39 personnes qu'ils prétendent libérer ce jours, plusieurs d'entre eux avaient déjà la liberté provisoire.

En réalité le boulanger de Yaoundé tente de dribbler de nouveau l'opinion publique nationale et internationale. Maurice KAMTO le sait. Rien n'est fini tant que ce n'est pas fini.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.