Maroc: La FIFA annonce des amendements majeurs à son code disciplinaire

Le racisme en ligne de mire

La Fédération internationale de football association (FIFA) a annoncé jeudi "des amendements majeurs" à son code disciplinaire, notant que la lutte contre le racisme et la discrimination "a fait l'objet d'une refonte".

"Plus structuré, plus clair, plus concis et plus transparent, le nouveau code intègre des modifications innovantes dans le cadre des procédures disciplinaires de la FIFA", indique un communiqué de l'instance internationale de football.

Au niveau du contenu, poursuit le communiqué, "la lutte contre le racisme et la discrimination a fait l'objet d'une refonte, donnant ainsi à la FIFA un rôle moteur pour la protection des droits humains fondamentaux des individus".

"Le principe de tolérance zéro vis-à-vis du racisme et de toute forme de discrimination a été revu, dans la droite ligne de la récente déclaration du Président Infantino, qui a réaffirmé que le racisme et la discrimination n'avaient pas leur place dans le football et que la FIFA n'hésiterait pas à s'attaquer à toute forme de comportement à caractère discriminatoire", poursuit la même source.

La FIFA indique, à cet égard, que "la portée, la définition et le contenu de notre vision de la lutte contre le racisme et la discrimination ont été entièrement alignés sur les normes internationales les plus élevées, y compris la poursuite de tout acte discriminatoire fondé sur la couleur de peau, l'origine ethnique, nationale ou sociale, le sexe, le handicap, l'orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut ou toute autre raison".

De même, un match sera automatiquement déclaré perdu par forfait si l'arbitre décide de l'arrêter définitivement après avoir appliqué la procédure à trois étapes dans le cadre d'incidents à caractère discriminatoire.

En cas de récidive concernant des incidents à caractère raciste ou discriminatoire ou si les circonstances de l'affaire l'exigent, les mesures disciplinaires comprennent désormais la mise en œuvre d'un plan de prévention pour favoriser l'éducation sur la diversité et la lutte contre la discrimination dans le football, précise le communiqué.

En outre, la Commission de discipline de la FIFA "permettra également aux victimes de se faire entendre, leur offrant ainsi le droit de participer directement à la procédure. La FIFA apportera son soutien aux victimes de discrimination".

La lutte contre la manipulation de matches a également fait l'objet de simplifications, et la Commission de discipline est désormais le seul organe compétent pour traiter ces questions au sein de la FIFA.

Le nouveau format des éliminatoires pour le Mondial 2022

1. Tour préliminaire : Les 26 équipes les mieux classées, selon le classement officiel de la FIFA, seront exemptées du tour préliminaire laissant 28 équipes participantes à ce tour. De ces 28 équipes, les 14 équipes les mieux classées selon le classement de la FIFA joueront contre les 14 équipes les moins classées (le match aller à domicile de ces dernières).

2. Phase de groupes : les 14 équipes gagnantes du Tour préliminaire rejoindront les 26 équipes exemptées à la phase de groupes et seront réparties en 10 groupes de 4 équipes. Le tirage au sort des groupes sera basé sur la répartition des 40 équipes en 4 niveaux selon le classement officiel de la FIFA. Chaque groupe contiendra une équipe de chaque niveau.

3. Matches de barrage : Les vainqueurs des 10 groupes seront répartis en deux niveaux selon le classement officiel de la FIFA. Les 5 équipes les plus haut classées joueront contre les 5 équipes les moins classées (le matche aller à domicile des ces dernières).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.