Cote d'Ivoire: Processus électoral/Foscao-ci - 30 jeunes des partis politiques formés à la stratégie de plaidoyer

12 Juillet 2019

Dans la perspective des élections de 2020, le Forum de la société civile de l'Afrique de l'ouest section Côte d'Ivoire (Foscao-ci) a organisé un « atelier de renforcement des capacités des jeunes des partis politiques sur la stratégie de plaidoyer et de validation du plan de plaidoyer politique ».

Un projet financé par le Fonds des nations unies pour la démocratie (Fnud). C'était le jeudi 11 juillet 2019, à Abidjan-Cocody. Ils sont trente (30) jeunes issus de seize (16) partis et organisations politiques qui ont pris part à cet atelier.

« Ce programme s'inscrit dans le cadre du projet de mobilisation des jeunes pour les élections de 2020 en Côte d'Ivoire. Notre objectif est d'accroître la responsabilisation des jeunes au sein des partis politiques en Côte d'Ivoire, avec pour toile de fond l'accroissement du taux de candidature des jeunes à hauteur de 30% au sein des partis politiques lors des prochaines élections », a indiqué Drissa Soulama, coordinateur de Foscao-ci.

Justifiant sa position, M. Soulama explique, avec des chiffres à l'appui, que « 77,3% de la population ivoirienne ont moins de 35 ans, soit 3 personnes sur 4. Les enfants (0 à 14 ans révolus) constituent 41,8%, tandis-que les jeunes (15-34 ans) constituent 35,5% ». Pourtant, dira-t-il, « les jeunes sont pour la plupart absents des processus politiques et électoraux et leur influence sur la politique nationale est minime ».

Pour le Foscao-ci, l'élimination des obstacles à la participation politique des jeunes nécessite une synergie d'actions des parties prenantes notamment, du gouvernement, du parlement et de la société civile. Aussi au niveau des partis politiques, plusieurs d'entre eux ont signé, en 2016, la charte de responsabilisation des jeunes au sein de leur parti. Mais des efforts restent à faire. L'actualisation de cette charte s'impose pour une meilleure intégration des aspirations et des intérêts des jeunes au sein des partis politiques.

« Aujourd'hui, les jeunes, à l'instar des femmes, souhaitent l'instauration d'une compétition saine et objective, de justice sociale et la reconnaissance de l'importance de la position et de l'implication de tous au sein de leur parti politique. Pour cela, ils ont besoin d'être formés sur le plaidoyer, en tant que technique d'approche », a-t-il soutenu.

C'est dans ce cadre que se situe le présent atelier qui vise à renforcer les capacités des jeunes leaders des pratiques politiques sur la stratégie de plaidoyer et de validation d'un plan de plaidoyer politique afin d'optimiser leur participation dans le processus électoral.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.