Afrique: LGBT - Le Togo s'abstient

13 Juillet 2019

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a prolongé de trois ans le mandat de l'organisme de surveillance des droits des personnes LGBT (lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre).

La résolution d'étendre le mandat a été adoptée vendredi par une 27 voix contre 12 voix.

Le Togo s'est abstenu.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a créé en 2016 un poste de surveillance des droits des personnes LGBT.

La question LGBT est sensible en Afrique. Plusieurs pays africains ont néanmoins voté pour la résolution. IL s'agit de la Tunisie, de l'Afrique du Sud et du Rwanda.

Comme le Togo, l'Angola, le Burkina Faso, la RDC et le Sénégal se sont abstenus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.