13 Juillet 2019

Afrique: Côte d'Ivoire - Algerie (quart de finale) - Une bataille de revanchards pour une place en demies

Il y aura bataille, ce jeudi 11 juillet à 16 GMT, au Nouveau Stade de Suez. Dans cette cité portuaire, la Côte d'Ivoire accueille l'Algérie pour un duel au sommet comptant pour le troisième quart de finale de la CAN 2019.

Des retrouvailles très attendues entre deux formations qui se connaissent très bien pour s'être affrontées à sept reprises en phase finale de la CAN. Sept oppositions au total entre les Eléphants et les Fennecs avec un léger avantage aux Ivoiriens.

Avant l'opposition de ce soir, la Côte d'Ivoire revendique trois victoires (1968, 1992, 2015) dont la dernière a eu pour cadre le stade de Malabo, un soir de 1er février 2015, au même niveau de la compétition.

Un doublé de Wilfried Bony (26e, 68e) et un but de Gervinho (90+4) contre une réalisation de Soudani Hilal (51e) ont permis aux Eléphants de s'imposer (3-1) et de filer en demies. Aujourd'hui encore, c'est toujours la même configuration.

Les Eléphants et les Verts s'affrontent pour une place pour le carré d'as. Deux des buteurs de 2015, Gervinho (Côte d'Ivoire) et Soudani (Algérie) ne sont pas en Egypte mais cela ne change rien aux ambitions de part et d'autre.

Ivoiriens et Algériens veulent tous continuer l'aventure égyptienne. Chacun avec ses moyens. Impressionnants d'efficacité, de solidité, depuis le début du tournoi, les Guerriers du Désert s'affichent comme le plus grand favori à la succession du Cameroun, détenteur du trophée, et éliminé en huitièmes paro le Nigeria.

Avec des statistiques à faire pâlir tout adversaire, Djamel Belmadi et ses hommes ne laissent pas indifférents. Pis, ils font peur. Ce qui ne semble pas émouvoir la Côte d'Ivoire.

En conférence de presse, mercredi, au stade de Suez, son sélectionneur n'a pas caché son admiration face à la machine algérienne. Ibrahima Kamara aurait aimé avoir sous sa coupole cette formation des Fennecs mais il ne voue pas aux gémonies son propre groupe qui a également ses qualités.

"Nous sommes toujours dans le même état d'esprit qui est celui d'être combattif. L'Algérie est dans un dynamisme que tout coach aimerait avoir. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas d'équipe imbattable. Au vu des statistiques, l'Algérie est une bonne équipe mais, cela ne nous fait pas peur puisque chaque équipe vient avec ses qualités", a lâché Kamara.

Et ce ne sont pas les qualités qui manquent à l'équipe ivoirienne. Sans avoir été explosifs, les Eléphants ont été solidaires, complémentaires,...

Des valeurs qui leur ont permis d'empocher le million de dollars (500 millions F CFA) de prime destinée aux quarts de finalistes de la compétition. Un parcours dont se réjouit d'ailleurs Max-Alain Gradel. "Le plus important dans un match de football, c'est de gagner pour pouvoir avancer. Il y a des équipes qui ont mieux joué et elles ne sont plus là", a dit en conférence, l'attaquant des Eléphants et de Toulouse, avant de souligner le "bon état d'esprit dans le groupe".

A sa suite, Le technicien ivoirien voudrait même ne pas penser à la performance algérienne depuis le début du tournoi. Mais plutôt se focaliser sur le présent. "Il faut oublier que l'Algérie a marqué 9 buts et qu'elle n'en a pas encaissé", a-t-il préconisé.

Et pourtant! Il est impossible de ne pas s'y référer. Impressionnants dans le jeu, efficaces aussi bien défensivement qu'offensivement, les Verts sont les mieux armés au vu des statistiques. Cela, personne ne peut le nier.

Avec la meilleure attaque (9 buts) et la meilleure défense (0 but), l'Algérie a les armes pour faire face à toutes les attaques. Même si par modestie, son sélectionneur fait de la Côte d'Ivoire l'un des favoris de la compétition, une équipe avec un "passé avec la CAN avec deux trophées".

Une équipe ivoirienne pour laquelle il recommande de la méfiance même s'il reconnait se passer sur ce qu'il a réussi jusque-là pour franchir un nouveau pas dans sa conquête de trophée. "Nous n'allons pas nous inquiéter mais, le plus important, c'est d'être solides défensivement pour ne pas encaisser. A mes joueurs, je dirai méfiance et confiance et on ne va pas se plaindre de n'avoir pas encaissé de but et pour cela, il faut être solides. Il n'y a pas d'inquiétude si nous encaissons le premier but puisque notre équipe a les ressources mentales pour revenir", a-t-il prévenu. "Nous avons l'envie et la volonté de battre la Côte d'Ivoire pour nous qualifier", a ajouté le milieu Hicham Boudaoui.

Des propos qui ne manqueront pas d'enflammer ce duel au sommet entre deux formations qui se connaissent et se respectent, deux nations qui viendront dans la perspective de confirmer sa domination (Côte d'IVoire) ou de prendre une revanche (Algérie) sur l'histoire. Car au sortir de cette huitième confrontation, le nombre de nuls (2) n'évoluera pas.

Par contre soit la Côte d'Ivoire peut signer un 4ème succès soit l'Algérie rétablit la parité avec 3 victoires de part et d'autre. Mais tout cela avec en ligne de mire, une qualification pour les demies et sa belle cagnotte de 2 millions de dollars (1 milliard F CFA). OG Historique Algérie-Côte d'Ivoire 12.01.1968 à Addis-Abeba Côte d'Ivoire 3-0 Algérie 13.03.1988 à Casablanca Côte d'Ivoire 1-1 Algérie 05.03.1990 à Alger Algérie 3-0 Côte d'Ivoire 13.01.1992 à Ziguinchor Côte d'Ivoire 3-0 Algérie 24.01.2010 à Cabinda Côte d'Ivoire 2- 3 Algérie 30.01.2013 à Rustenburg Algérie 2-2 Côte d'Ivoire 01.02.2015 à Malabo Côte d'Ivoire 3- 1 Algérie

Cote d'Ivoire

Numérique - Le secteur augure des perspectives de croissance

Le secteur de l'Economie numérique est en plein essor en Côte d'Ivoire. Pour preuve, en Afrique, le pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.