Cote d'Ivoire: Après Niamey et Paris - Alassane Ouattara est rentré hier

13 Juillet 2019

Le 12ème sommet extraordinaire des chefs d'Etat de l'Union Africaine s'est tenu le dimanche 07 juillet dernier à Niamey au Niger. Le chef de l'Etat Alassane Ouattara qui a pris part à cet important sommet a ensuite eu un séjour à Paris, la capitale française, où il s'est entretenu avec le président de la République française, Emmanuel Macron.

De retour au pays hier, le président de la République a fait un compte rendu succinct des échanges qu'il a eus avec ses pairs africains et le point de son entretien avec le président français Emmanuel Macron.

« Je rentre d'une mission qui m'a conduit successivement à Niamey et à Paris. A Paris, hier (mardi dernier, ndlr) où j'ai eu un entretien avec le président Emmanuel Macron. C'était une belle rencontre qui a duré plus d'une heure de temps. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de nos consultations régulières. Je l'avais déjà rencontré en début d'année au mois de février, nous avons évoqué les questions bilatérales, régionales et internationales. Comme vous le savez, les relations entre nos deux pays sont des relations anciennes, fortes, excellentes et nous avons réaffirmé notre volonté de continuer de nous consulter sur les questions d'intérêt commun, mais également sur les questions internationales. Au plan national, nous avons évoqué les dossiers en cours tels que le métro d'Abidjan. Les choses sont maintenant bien en place en ce qui concerne les discussions sur l'accord des prix et les détails techniques », a déclaré hier a son arrivée à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny, Alassane Ouattara.

Le chef de l'Etat a indiqué que le 12ème sommet des chefs d'Etat était consacré au lancement de la phase opérationnelle de l'accord sur la Zone de libre échange continental africaine (ZLECAF). Ce sommet important a vu la participation d'environ trente chefs d'Etat.

« Il y a eu une très belle mobilisation des autorités et des populations nigériennes. Je voudrais leur rendre hommage. Et les féliciter pour la parfaite organisation de ce sommet important. Les chefs d'Etat se sont accordés à constater que la ZLECAF est un pas important vers l'intégration complète du continent. Vous le savez, le passeport biométrique a été déjà mis en œuvre, les différentes régions ont des communautés régionales et tentent au mieux de renforcer l'intégration pour avoir un marché unique, il faut qu'on y arrive, ce ne sera pas chose facile, mais cela permettra de renforcer l'intégration économique du continent, et d'améliorer les conditions de vie des populations. J'ai toujours été d'avis que le commerce est la meilleure voie pour parvenir au développement et non pas l'aide de l'assistance des autres. Et je crois que la Côte d' Ivoire montre l'exemple puisque le commerce intra-africain, pour la Côte d' Ivoire est de plus de 20% par rapport au taux de 7% pour l'ensemble du continent », a expliqué le chef de l'Etat.

Puis d'indiquer qu'au cours des travaux, les chefs d'Etat ont passé en revue les différents textes qui fondent la zone de libre échange, afin de s'accorder sur ce qui reste à faire, de manière très détaillée « parce que c'est un travail considérable, il ne s'agit pas de signer ou de ratifier les textes, il faut maintenant la mise en œuvre et nous avons été ambitieux en indiquant que la mise en œuvre effective doit avoir lieu le 1er juillet 2020 » a dit avec assurance le président la République, Alassane Ouattara, tout en précisant que c'est un défi important parce qu'à l'intérieur des pays il y a des entraves à la libre circulation des biens et des personnes. Et qu'au-delà des volontés politiques, des efforts considérables doivent être faits au niveau des différents Etats.

« Nous avons été alerté par le patronat ivoirien que ce n'est pas facile pour les entreprises ivoiriennes de s'installer dans les pays de la sous-région. J'ai donc fait observer que la Côte d'Ivoire est bien avancée et que nous souhaitons la réciprocité d'établissement pour les entreprises ivoiriennes, étant entendu que la Côte d'Ivoire admet l'installation des entreprises de la sous-région » a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.