13 Juillet 2019

Afrique: Côte d'Ivoire - Algérie 1-1 (Tab 3-4) - Les Eléphants y ont cru

Les Eléphants n'y sont pas parvenus. Dans la nuit de Suez, localité de l'Est égyptien, l'aventure de Côte d'Ivoire a pris fin, jeudi 11 juillet. Au terme d'un quart de finale palpitant, une rencontre à suspense, les coéquipiers du capitaine Serey Dié sont tombés. Les armes à la main après avoir livré leur meilleur match du tournoi.

Sortis par une autre équipe, toute aussi vaillante de l'Algérie, après une fatidique séance de tirs au but suite à une parité au terme des prolongations (1-1, tab 3-4). Les ratés de Wilfried Bony et de Serey Dié ont permis aux Verts de s'offrir le carré d'as de la 32ème CAN débutée, le 21 juin dernier, au Caire.

Menés dès la 20ème minute avec l'ouverture du score de Soufiane Feghouli, les Ivoiriens ont eu des ressources pour recoller au score. A la finition d'une contre-attaque savamment menée, Jonathan Kodjia repique dans l'axe avant de décrocher un tir victorieux juste par!s l'heure de jeu (62ème).

Une égalisation qui intervient juste après un penalty tout aussi généreux accordé aux Fennecs par l'arbitre éthiopien Bamlak Tessema (47ème) et raté par Baghdad Bounedjah. De quoi à booster le moral des hommes d'Ibrahim Kamara. Déjà en place depuis le début de la partie, ils impriment leur rythme au jeu.

Les Eléphants se créent de belles opportunités mais ne parviennent pas à tromper Raïs Mbolhi jusqu'à cet exploit de l'attaquant d'Aston Villa (1-1, 62ème).

Les Eléphants et les Verts se donnent coup sur coup jusqu'à la 99ème où tout aurait basculé pour les Ivoiriens. Mais face à la passivité de Serey Dié et ses camarades, l'arbitre éthiopien ne juge pas bon d'aller consulter la VAR, utilisée pour la première fois en quarts.

Alors qu'Adlane Guedioura a pourtant écarté le ballon de Maxwell Cornet du bras. Un acte délictueux qui aurait pu constituer un autre tournant du match.

Tout comme ça aurait pu l'être aux 5ème et 7ème avec le montant de Max-Alain Gradel et le raté de Kodjia idéalement servi par Wilfried Zaha. Mais on ne fera plus le match.

Au prix d'une prestation de haut niveau, la Côte d'Ivoire tombe en quarts de finale de la CAN. Une élimination face à une formation algérienne qu'elle avait battue en 2015 à Malabo (Guinée Equatoriale) au même niveau de la compétition.

Un succès qui marquait la 3ème victoire ivoirienne en sept confrontations contre deux pour les Guerriers du Désert. Au moment où donc Suez est encore plus plongée dans la nuit, l'Algérie rejoint ainsi la Côte d'Ivoire au palmarès des victoires dans leur huitième confrontation à la CAN. Sauf que les Fennecs continuent l'aventure dans la perspective d'une seconde étoile.

Une ambition qui va passer par les Super Eagles en demi-finales. Alors que les Eléphants font leurs valises pour Abidjan. Avec bien évidemment le sentiment d'avoir réalisé le match parfait. Même si la qualification aurait été le résultat escompté.

Cote d'Ivoire

Wilfried Zaha - Une offre rejetée par Crystal Palace pour l'Ivoirien

Arsenal aurait essuyé un refus de Crystal Palace après une grosse offre pour Wilfried Zaha. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.