Congo-Brazzaville: Agriculture - Plus d'un milliard de francs CFA pour actualiser les données du secteur

Le ministre de l'Agriculture et de l'élevage, Henri Djombo, et la représentante de l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Suze Percy Filippini, ont signé, le 12 juillet à Brazzaville, l'accord marquant le lancement officiel du projet Système intégré permanent intégré des statistiques agricoles (Spisa).

D'une durée de deux ans et demi pour un coût d'un 1 728 938 FCFA, le projet a pour but de permettre au gouvernement congolais de disposer désormais des statistiques fiables et actualisées sur les acteurs et les productions agricoles nationales, nécessaires à la prise de décisions stratégiques et opérationnelles pour le développement effectif du secteur agricole.

Spisa permettra aussi de renforcer les capacités techniques des agents du ministère de tutelle en matière de collecte, de traitement et de publication des données, pour la mise en place d'un système permanent de statistiques agricoles et alimentaires.

Grâce à ce projet, le gouvernement disposera de même, d'une photographie précise des structures de l'agriculture congolaise ainsi que des caractéristiques principales des exploitations agricoles du pays.

« Les statistiques sont importants pour apprécier le niveau de réalisation des différentes filières. Les chiffres permettront notamment aux acteurs du secteur à se comparer aux autres puis se fixer de nouvelles objectifs », a déclaré Henri Djombo, au lancement dudit projet. Il a, en outre, solliciter l'appui des partenaires afin que ce système intégré soit durable.

Pour la représentation de la FAO, cette signature marque l'aboutissement d'un long processus de plaidoyer pour la mobilisation des ressources additionnelles, en vue de poursuivre les opérations de recensement agricole au Congo.

« Les statistiques sont d'une importance qui n'est plus à démontrer. Le gouvernement à travers son plan national de développement, envisage de diversifier son économie en développant le secteur agricole et rural. Dans ce processus, la maîtrise des statistiques agricoles est un facteur incontournable », a-t-elle déclaré.

Rappelons que ce projet vient capitaliser les acquis du recensement général de l'agriculture, dont une partie des résultats est disponible.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.