Afrique de l'Ouest: Sahel - Les membres du G7 ne parviennent pas à fixer des objectifs

Une réunion des ministres du Développement du Groupe des sept(G7) et leurs homologues du G5 sahel n'a pas pu s'accorder sur des objectifs en matière de dépenses de santé et d'éducation pour le Sahel.

Les Organisations non gouvernementales ont dénoncé un manque d'engagement du G7 à la veille du sommet, prévu du 24 au 26 août 2019, à Biarritz, en France. Celle tenue à Paris a appelé "les principales organisations internationales et institutions financières à intensifier leurs efforts au Sahel".

Les ministres du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, et du Tchad, ont souligné l'importance du rôle joué par la Banque mondiale, le Système de développement des Nations unies, la Banque africaine de développement et l' OCDE, en mettant l'accent sur la fragilité dans les pays du G5 Sahel. Cependant, une version antérieure à la réunion de Paris aurait vu la réunion fixer un objectif commun pour augmenter le score moyen du G5 Sahel dans l'indice de capital humain (HCI) de 2018, publié par la Banque mondiale, actuellement situé autour de 0,33 .

"Nous nous sommes engagés à atteindre un objectif spécifique [de 0,20 le score moyen en Afrique]. " Compte tenu de l'augmentation de la violence dans la région du Sahel, le chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies, Mark Lowcock a appelé les donateurs à faire davantage pour traiter les causes sous-jacentes. En prenant en compte que les changements climatiques entraînent de graves pénuries alimentaires.

La responsable du plaidoyer chez CARE France, Sophie Chassot, a regretté l"absence "d'engagements concrets et mesurables avec un objectif spécifique à atteindre". "Il en a été de même lors de différentes réunions ministérielles", a-t-elle souligné. Avant d'ajouter : "Certains engagements sont pris mais ne fixent aucun objectif à atteindre."

Pour le directeur de l'Union européenne et de la France pour la campagne ONE, Friederike Röder, la réunion constituait une occasion manquée, soulignant la décision "décevante" de réduire l'objectif d'amélioration des résultats en matière de santé et d'éducation au Sahel. "Tous les mots justes sont là, mais si les mots pouvaient améliorer la vie des filles et des femmes dans les régions les plus pauvres, nous le saurions déjà ", a-t-il poursuivi.

Un responsable français, qui a requis l'anonymat, a déclaré qu'il incombait au conseil des gouverneurs de l'IDA, et non aux membres du G7, de fixer des objectifs de dépenses. Les ministres ont publié un communiqué sur le financement du développement, soulignant la nécessité d'élargir l'utilisation catalytique de l'Aide publique au développement pour mobiliser et exploiter l'impact de ressources financières supplémentaires, provenant notamment du secteur privé et de fondations. "Nous nous engageons fermement à soutenir les initiatives visant à mieux mesurer et accroître la transparence des ressources contribuant au développement durable ", ont-ils déclaré, soulignant le potentiel des travaux de l'OCDE, sur la mesure de l' aide totale officielle au développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.