Congo-Brazzaville: FMI - Un premier décaissement en vue

Des sources officielles RD-congolaises annoncent l'approbation par le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) d'un programme triennal d'un montant de 448 millions de dollars américains. Dès lors, le premier acompte très attendu va marquer le départ de ce programme qui vise plusieurs objectifs stratégiques.

En fin d'après-midi, le samedi 13 juillet, les informations en provenance du ministère sortant des Finances ont confirmé l'approbation par le FMI d'un programme triennal d'un montant de 448,6 millions de dollars américains au titre de la facilitée élargie de crédit en faveur de la RDC. Comme quoi, la stratégie présidentielle visant à relancer tous les partenariats avec les partenaires au développement semblent bien porter des fruits, même si une certaine opinion reste encore sceptique sur leur intervention sans des engagements plus formels.

L'argentier national cité également par notre consœur, l'Agence congolaise de presse, a fait état de l'approbation du Programme par le Conseil de sécurité. Ensuite, il a parlé de l'entrée en vigueur de celui-ci avec le « décaissement immédiat du premier acompte de ce montant ». Quant au solde du décaissement, a-t-il renchéri, il sera échelonné conformément à la durée du programme triennal au titre de la facilité élargie de crédit. Toutefois, toute suite sera conditionnée certainement par la tenue des revues semestrielles du Conseil d'administration du FMI. Ce dernier reste attaché tout de même à un rééquilibrage budgétaire, à la restructuration de la dette et au renforcement du capital humain.

Du côté du gouvernement sortant de la République, l'on se veut plutôt optimiste en parlant déjà du succès du programme. En effet, sa mise en œuvre permettra de passer à d'autres étapes importantes, a-t-on appris. Il s'agit exactement de promouvoir une certaine mise en commun ou « un consensus autour de la stratégie de gouvernance et d'anticorruption ».

Tout doit concourir à la rupture avec les pratiques du passé. Avec ce programme, le pays est assuré également de rétablir durablement les équilibres macro-économiques et de relever d'autres grands défis liés à la viabilité de la dette et à la recherche d'une croissance plus élevée et, surtout, inclusive. Ensuite, il y a aussi une volonté gouvernementale de faire en sorte que le programme participe effectivement à l'accroissement de l'efficience et de la transparence de la gestion des recettes publiques dans le secteur des ressources pétrolières et minières. Enfin, le pays espère s'appuyer sur ce programme pour garantir une avancée positive de la stratégie régionale et la consolidation de la stabilité de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.