Centrafrique: Le parti de Bozizé annonce le retour prochain de l'ancien président

À Bangui, le secrétaire général du parti de François Bozizé, le Kwa Na Kwa (KNK), annonce le retour de l'ancien président à Bangui dans les semaines à venir.

Une annonce faite alors qu'il ne reste que six mois à l'ancien chef d'État pour rentrer au pays s'il souhaite pouvoir être candidat à la présidentielle dont le premier tour est prévu le 27 décembre 2020.

«François Bozizé rentrera de manière sûre et certaine dans les semaines à venir », assure le secrétaire général par intérim du KNK, Christian Guenebem. « Le candidat du KNK à la prochaine échéance présidentielle, c'est François Bozizé », poursuit-il.

Mais le retour de l'ancien président s'annonce ardu. Dépossédé de son passeport centrafricain et sous sanction des Nations unies, François Bozizé n'est actuellement aujourd'hui pas réellement en mesure de rentrer sur le territoire Centrafricain. Christian Guenebem assure que le parti use aujourd'hui toutes les voies de recours d'ordre légal et politique pour permettre son retour.

Une close de l'accord de paix signé le 6 février dernier prévoit un statut spécial pour les anciens présidents. L'accord sollicite le vote d'une loi à ce sujet, mais rien pour l'instant n'a filtré sur les possibles clauses de ce statut.

Pour le porte-parole du gouvernement, le ministre Ange-Maxime Kazagui, il s'agit d'un effet d'annonce. C'est une question qui n'a nullement été évoquée dans les derniers conseils des ministres ni de cabinets, assure-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.