Angola: Manuel Augusto reconnaît des lacunes dans les relations économiques entre le pays et Namibie

Windhoek — Le ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Augusto, a admis dimanche à Windhoek que le lien le plus faible dans les relations entre la Namibie et l'Angola résidait dans les indicateurs bas de coopération sur le plan économique.

S'exprimant à l'ouverture de la cinquième Commission mixte bilatérale de coopération entre la Namibie et l'Angola, le ministre a donc appelé à la tâche "difficile" de combler cette lacune.

Selon lui, la plupart des accords et mémorandums signés entre les deux pays continuent inachevés. "Notre tâche sera donc d'examiner et de déterminer les accords dépassés", a-t-il déclaré.

Manuel Augusto a souligné que les excellents moments politiques que connaissaient les relations entre les deux États ces dernières années sous l'influence de leurs présidents respectifs n'étaient pas accompagnés d'un développement visible de leur coopération.

Pour cette raison, il a estimé que la coopération économique nécessiterait davantage de pragmatisme et la définition de mesures concrètes pour résoudre ces anomalies, en tirant parti du potentiel de coopération existant dans divers domaines.

Le chef de la diplomatie angolaise a déclaré que la poursuite de ces objectifs dépendait du sérieux et de l'acuité du processus.

La réunion, qui se termine ce dimanche même, va produire un protocole de coopération, dont les signataires seront le ministre Manuel Augusto et son homologue namibien, Honourable Netumbo Nandi-Ndaitwah.

La dernière Session de la Commission mixte Angola/Namibie s'est tenue en 2014 à Luanda.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.