Angola: CFB prévoit de transporter deux millions de passagers par an

Lobito — Deux millions de passagers par an, c'est ce que le Chemin de fer de Benguela espère transporter dans les prochains temps, principalement entre les provinces du Plateau central (Huambo et Bié) et de l'Est (Moxico), a annoncé samedi le président du Conseil d'administration du CFB, Luís Teixeira.

S'adressant aux journalistes à propos des projets de revitalisation du CFB, Luís Teixeira a déclaré qu'il était prioritaire d'augmenter le nombre de passagers du Plateau central et de l'est du pays, par le biais des liaisons Huambo/Luena et de Luena/Luau, à la frontière avec la République démocratique du Congo.

Il a dit que le CFB jouait un rôle important dans la circulation des personnes de l'intérieur du pays, ayant rappelé qu'en 2018 la société avait transporté plus d'un million 200 mille passagers.

Selon l'interlocuteur, l'augmentation du nombre de passagers se fera grâce au renforcement de la flotte du CFB, avec l'acquisition de nouvelles locomotives (en nombre indéterminé), dans le cadre des partenariats que l'entreprise étudie encore.

Au cours de l'année dernière, plus de 2 000 trains de voyageurs du Chemin de fer de Benguela (CFB) ont fait les liaisons Lobito/Benguela, Lobito/Huambo, Huambo/Cuito et Cuito/Luena, a appris l'Angop.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.