Congo-Kinshasa: La bataille se poursuit pour la présidence du Sénat

La bataille pour le contrôle du bureau définitif du Sénat se poursuit en République démocratique du Congo.

Modeste Bahati Lukwebo fait face à la fronde d'une partie des parlementaires membres de son regroupement AFDC-A, qui jurent fidélité à Joseph Kabila. Ils ont décidé de voter pour Alexis Thambwe Mwamba, candidat du Front commun pour le Congo (FCC).

Les lignes n'ont pas bougé. Quelques parlementaires membres de l'AFDC-A se réclament toujours du Front commun pour le Congo (le FCC de Joseph Kabila). Ils ont même participé à la réunion tenue samedi 13 juillet pour présenter le ticket du FCC pour l'élection du bureau définitif du Sénat.

Par ailleurs, aucun des parlementaires de l'AFDC-A ne figure sur la liste des candidats présentés par le FCC pour diriger la chambre haute du Parlement. Ils disent espérer quelques postes au gouvernement pour compenser.

Bahati Lukwebo maintient sa candidature

Les parlementaires de l'AFDC-A continuent à espérer également que d'autres élus, restés fidèles à Bahati Lukwebo, vont les rejoindre.

Pour sa part, Bahati Lukwebo maintient sa candidature au poste du président du Sénat et accuse le PPRD, le parti de Joseph Kabila, de s'immiscer dans le fonctionnement interne de son regroupement.

Il se réserve également le droit de poursuive en justice ceux qui sont, dit-il, derrière cette fronde. Treize parlementaires de l'AFDC-A ont décidé de soutenir la candidature de Thambwe Mwamba, choix de Joseph Kabila, d'après Bahati Lukwebo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.