Cote d'Ivoire: Enfants migrants - Save the Children lance un projet de recensement transfrontalier

14 Juillet 2019

Promouvoir une gouvernance sous régionale efficace des migrations et protection des enfants et jeunes en mobilité entre la Côte d'Ivoire, le Mali et le Burkina Faso ».

Ainsi s'intitule le projet initié depuis quelques mois par l'Ong internationale « Save the Children » en partenariat avec l'Union européenne et le Service social international. Il s'agit d'un projet de recensement des enfants migrants, circulant entre la Côte d'Ivoire, le Mali et le Burkina faso.

La phase pilote de ce projet qui implique les autorités administratives, militaires, policières et politiques de ces trois pays, a démarrée en Février 2017, et prendra fin le 31 juillet prochain.

En attendant, un atelier dit « de partage d'informations sur les enfants et jeunes migrants et de bilan du projet » a été organisé du 10 au 12 juillet derniers, à Angré, dans la commune de Cocody.

Il s'agissait pour les participants, de présenter les rapports nationaux de chaque pays sur la question, de partager les expériences de la mise en œuvre des actions et de penser l'après projet juillet 2019.

A la cérémonie d'ouverture de cet atelier, Siaka Ouattara, représentant le directeur pays de « Save the Children », Famari Barro, a indiqué que le dernier bilan fait état de 11 000 enfants recensés, qui ont circulé entre ces trois pays, d'octobre 2018 à Mai 2019. « La migration est un droit et on ne saurait l'interdire.

Mais la migration clandestine et celle des enfants et jeunes non accompagnés, présente des risques sur lesquels nous ne saurons fermer les yeux.

C'est avec beaucoup de tristesse et d'amertume que nous voyons les images de nos enfants et jeunes, qui meurent dans le désert ou en pleine mer, à la recherche d'un mieux-être », a-t-il affirmé.

Ajoutant que le combat de l'Ong internationale Save the Children est de faire en sorte que ces scènes ne se répètent plus et que les Etats puissent offrir aux enfants et jeunes, les conditions de vivre, grandir et s'épanouir sur notre continent, en toute quiétude.

C'est aussi notre devoir et nous devons tous faire cela. Cet atelier qui est le quatrième du genre depuis le lancement du projet, a réuni 71 participants, venus des trois pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.