Cote d'Ivoire: Formation professionnelle - Le Fdfp relance ses activités dans le Gbêkê

14 Juillet 2019

Après Abengourou et Korhogo, l'équipe dirigeante du fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp) était du jeudi 11 au samedi 13 juillet, à Bouaké, la capitale régionale du Gbêkê.

Conduite par l'ancien ministre Joel N'Guessan, Président du comité de gestion du Fdfp, la délégation, était également composée du secrétaire général de l'entreprise, Ange Leonid Barry Battesti, du vice-président du comité de gestion, Patrick Bellet et de plusieurs autres collaborateurs.

Au cours des échanges avec les partenaires et autres clients du Fdfp, le Président du comité de gestion a promis que l'antenne Fdfp de Bouaké sera bientôt transformée en une direction régionale. Car, dira-t-il, la zone est très vaste.

Joel N'Guessan a également promis de tout mettre en œuvre, afin que les difficultés qui entravent la bonne marche du partenariat entre le Fdfp et ses clients, soient levées.

« Tous les problèmes évoqués vont se résoudre très bientôt, avec l'octroi de moyens supplémentaires. Nous allons faire en sorte que la qualité de tous nos services soit améliorée dans les prochains mois », a-t-il promis.

Dans le même sens, le secrétaire général du Fdfp, Ange Léonid Barry-Battesti a souligné qu'à l'instar des missions précédentes, celle-ci avait également pour objectif de présenter la nouvelle équipe dirigeante du Fdfp, faire l'état des lieux de l'antenne de Bouaké, identifier les difficultés de l'antenne, recueillir les besoins, en termes de formations, équipements, financements, élaborer un plan d'urgence pour cette antenne, présenter aux partenaires de la structure, les actions de la nouvelle équipe dirigeante pour la redynamisation de la structure. Mais aussi, permettre aux partenaires de faire des recommandations au comité de gestion.

Il a aussi exprimé, la volonté de son équipe, de donner un nouveau visage à cette entreprise. En mettant tout en œuvre, pour que les difficultés évoquées par leurs partenaires puissent trouver solutions dans les prochains mois.

Georges N'Guessan, chef d'antenne de Bouaké a quant-à-lui, fait le point de ses activités. « Par mon biais, il y a 17 cabinets de formation, qui ont été créés et qui travaillent au quotidien avec nous. Nous faisons en sorte que notre présence soit maintenue ici à Bouaké. Nous comptons couvrir d'ici peu, d'autres zones.

Nous avons reçu 2071 plans de formation des entreprises de notre zone d'influence, avec plus de 3000 actions de formations qui ont été agréés, financés et exécutés pour un public de près de 13 000 bénéficiaires », a-t-il noté.

Ajoutant qu'il compte introduire dans sa zone, un type de production » qui a réussi ailleurs ». A savoir, la culture attelée. « Si le coton a connu du succès au Nord, c'est en partie grâce à la maîtrise de ce mode de production. Il permet d'être efficace et de gagner du temps ».

Pour leur part, les clients du Fdfp ont évoqué quelques difficultés qui entravent le bon fonctionnement du partenariat.

Ils ont évoqué notamment, le retard dans le paiement des cabinets de formation, ainsi que dans la gestion des projets, mais aussi au niveau des modules de formation, des délais de traitement des plans de formation, difficultés au niveau du remboursement et de l'évaluation.

Ils ont vivement souhaité que des réponses soient apportées à ces préoccupations pour une meilleure collaboration entre eux et le Fdfp. Ils ont aussi, félicité les nouveaux dirigeants pour leurs efforts de redynamisation de la structure.

Les responsables du Fdfp ont profité de leur séjour, pour visiter le projet " Insertion des producteurs agricoles de la commune de Diabo au mode d'utilisation des bœufs de culture attelée et dans l'élevage caprin", réalisé à Diabo, située à 25 km de la ville de Bouaké.

Mis en œuvre par la mairie, l'objectif global du projet est de contribuer à l'insertion professionnelle de 125 producteurs agricoles de la commune de Diabo, dans l'utilisation des bœufs de cultures attelées et dans l'élevage de caprins sur une durée de 9 mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.