Burkina Faso: De Premier ministre à Directeur général - Pour Paul Kaba Thiéba, «Il n'y a pas de sot métier»

14 Juillet 2019

« Lorsque le 18 janvier 2019, j'ai été déchargé de ma fonction de Premier ministre, j'avais effectivement la possibilité de retourner à la BCEAO et de continuer ma carrière là-bas en tant que fonctionnaire. Mais, lorsque le président du Faso m'a proposé de venir travailler sur ce projet qu'est la Caisse des dépôts et consignations, je n'ai même pas hésité une seconde, je n'ai même pas pensé à autre chose.

J'ai entendu des considérations protocolaires à droite et à gauche mais, j'ai été surpris. Pour moi, il n'y a pas de sot métier. Pour moi, pour servir son pays et contribuer à son développement, il n'y a pas de petits métiers.

Et je suis convaincu qu'à la place que le président du Faso m'a confiée, je peux apporter quelque chose parce qu'il faut comprendre le rôle et l'impact d'un système financier efficace, moderne, efficient et l'impact que cela pourrait avoir sur le développement d'un pays.

Quand je dis qu'il y a des pans entiers de nos communes qui sont sous financés, c'est une réalité. Et il faut des institutions financières pour les prendre en charge.

Pour moi, c'est un travail suffisamment important qui va m'occuper (Ndlr parlant ici de ses nouvelles fonctions de directeur général) que d'autres considérations comme les honneurs qui sont secondaires par rapport à la satisfaction que l'on peut ressentir et apporter quelque chose.

Et au soir de sa vie, de savoir qu'on a apporté quelque chose à son pays. C'est cela qui est le plus important ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.