Ile Maurice: Virée en boîte - Pas de problème majeur pour les mineurs

Ils sont âgés entre 13 et 17 ans. Ces 18 mineurs ont été appréhendés dans un club privé dimanche 7 juillet, à Grand-Baie, par la brigade de la protection des mineurs division Nord, placée sous la supervision de l'ASP Ghoora.

Le propriétaire du club a également été coffré. Celui-ci, un habitant de Grand-Baie, devra faire face à une charge d'«allowing minor to have access to licensed premises where alcohol is on sale». Une infraction à la loi passible d'une amende de pas moins de Rs 25 000 ainsi qu'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à deux ans de prison. Les ados, eux, s'en sortent plutôt bien.

Le club en question était dans le collimateur des autorités depuis un bon bout de temps déjà, suivant des informations recueillies sur le terrain par des officiers. «C'était une soirée dansante et nous savions que des jeunes allaient y venir. Ce n'est pas la première fois d'ailleurs. Nous effectuons souvent des opérations de la sorte. Ce jour-là, ça a porté ses fruits», souligne une source au sein de la brigade de la protection des mineurs.

D'ajouter que les autorités encouragent davantage, d'ailleurs, le public à dénoncer ce genre de cas en appelant sur le 213 4093. Les dénonciateurs peuvent garder l'anonymat.

Quid des 18 mineurs dans le cas présent ? «Comme ce ne sont que des enfants, ils ne sont ni réprimandés, ni poursuivis. Mais ils seront suivis de très près et devront assister à des séances de counselling et de sensibilisation.»

Les parents dans tout ça ? Ils ont été appelés dès que les mineurs ont été emmenés au poste de police et ils ont dû venir sur place. «Éna pa ti mem koné kot zot zanfan été!» déplore un officier de la brigade. Qui fait ressortir que ces derniers ne sont pas forcément fautifs. «Certains parents font confiance à leurs enfants. Zot dir zot pé al kot kamarad. Paran pansé vré.»

D'autres parents, par contre, n'y voient rien de mal, disent que leurs enfants ont besoin de sortir et de s'amuser. «Sanz inpé, kas monotoni pou zot happy!»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.