Cote d'Ivoire: Appui à la prévention des crises - Mariatou Koné obtient près de 2 milliards de FCFA de la république fédérale d'Allemagne et du PNUD

14 Juillet 2019

La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte Contre la Pauvreté, Mariatou Koné a présidé, ce vendredi 12 juillet à son cabinet, la cérémonie de signature d'un mémorandum d'accord entre la république fédérale d'Allemagne et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

L'accord porte sur la seconde phase du projet intitulé «appui à la prévention des crises et à la consolidation de cohésion et de l'inclusion sociale ».

Cette seconde phase d'une durée de 32 mois, est financée à hauteur de 2 857 126 euros avec une contribution de 2 725 643,03 euros (environ 1 787 904 625 FCFA) de la République Fédérale d'Allemagne et 131 483 euros (86 000 000 FCFA) du PNUD.

Ce projet vise au renforcement de la cohésion sociale et la coexistence pacifique à travers le dialogue communautaire et l'accès aux infrastructures sociales de base ainsi qu'à la réintégration des personnes retournées dans les communautés d'accueil dans une dynamique de renforcement de cohésion.

La promotion de l'entrepreneuriat jeune à travers la formation professionnelle et la création de micro-entreprises, figurent également sur la liste des objectifs poursuivis par ce projet.

Les résultats obtenus lors de la première phase, ont permis de convaincre nos partenaires, notamment la République Fédérale d'Allemagne pour poursuivre la deuxième phase », a expliqué le Représentant résident du PNUD en Côte d'Ivoire, Luc Joël Grégoire.

A son tour, l'Ambassadeur de l'Allemagne en Côte d'Ivoire, Michael Grau a rappelé que son pays est un « partenaire et ami fidèle de la Côte d'Ivoire depuis 1962 », c'est pourquoi, a-t-il expliqué, « l'Allemagne veut coopérer pour la paix » dans ce pays.

Cette signature de convention s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale sur les solutions durables et vise à combler le gap des besoins des milliers de personnes déplacées et retournées dans la dynamique de la lutte contre la pauvreté, du renforcement de la cohésion sociale et de la prévention de nouveaux déplacements.

Les 12, 13 et 14 juin dernier, une mission conjointe conduite par la Ministre Mariatou Koné, l'ambassadeur d'Allemagne et le PNUD s'est rendue à Tabou, l'une des villes bénéficiaires dudit projet afin de mesurer et d'évaluer son impact et apprécier le succès de cette initiative en faveur des populations.

Sur le terrain, cette délégation a pu apprécier des activités génératrices de revenus financées au profit des ivoiriens retournés volontairement au pays après des années d'exil.

Se félicitant de cette signature de mémorandum, la Ministre Mariatou Koné a salué la contribution des partenaires au développement dans la mise en œuvre du chantier de la cohésion sociale en Côte d'Ivoire.

« La signature de ce mémorandum entre la République Fédérale d'Allemagne et le PNUD apparait comme une contribution majeure à la recherche de solutions durables visant à renforcer la résilience des populations retournées.

De telles initiatives sont fortement à encourager afin que d'autres partenaires au développement puissent s'en inspirer et en faire de même. » a-t-elle soutenu.

Cette cérémonie a enregistré la présence du Représentant Résident du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), un administrateur de l'UNESCO ainsi que des représentants des Ministères techniques ; Affaires Étrangères , Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.