Congo-Kinshasa: Sur proposition du Chef de l'Etat - Freddy Matungulu choisit la BAD et lâche Lamuka !

Alors que Moïse Katumbi, coordonateur en exercice de la coalition LAMUKA a convoqué les membres de cette structure pour une réunion d'évaluation le samedi 20 juillet, un coup de tonnerre a vraisemblablement frappé à la porte de cette plateforme créée à Genève en Novembre 2018.

Bien que confidentielle au départ, l'information a fini par filtrer dans les médias. Freddy Matungulu a été désigné par le Président de la République, Félix Tshisekedi, comme Administrateur à la Banque Africaine de Développement (BAD), pour un mandat de trois ans. Le Numéro Un du parti "Congo na biso" qui a répondu favorablement à l'offre de Félix Tshisekedi, a donc pris congé de toutes les activités politiques et militantes au sein de Lamuka, renseigne son communiqué de presse signé le 10 juillet dernier à Abidjan.

Comme administrateur à la BAD, Freddy Matungulu aura sans nul doute des lourdes responsabilités et de grands défis à relever d'autant plus qu'il sera le représentant non seulement de la RD. Congo, mais également de quelques autres pays membres de cette banque, à savoir : le Burundi, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, la République Centrafricaine et le Tchad.

L'homme va siéger comme administrateur au sein de la BAD pendant trois ans notamment, pour défendre les intérêts de la RD. Congo et de cinq autres Etats actionnaires dont il est devenu délégué. «Soucieux de s'assurer de la bonne représentation de notre pays auprès de cette grande institution financière continentale, il a plu à SEM le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, de me désigner pour assumer le mandat confié à la RDC. En tant qu'administrateur, j'aurai à défendre au Conseil d'Administration de la BAD les intérêts de la RDC et des cinq autres pays d'Afrique centrale, tous actionnaires de l'institut », atteste-t-il dans son communiqué de presse.

Certains analystes estiment d'ores et déjà que le choix de Freddy Matungulu à la BAD est judicieux, compte tenu de son expertise dans le secteur bancaire. Le désormais "ancien sociétaire de Lamuka" a exercé, en tant que fonctionnaire international, au sein des institutions de Breton Wood, plus précisément au FMI, avant d'être nommé ministre de l'Economie, Budget et Finances dans le premier gouvernement de Joseph Kabila entre 2001 et 2003.

Le pont est coupé, peut-être définitivement, peut-être encore momentanément, entre Matungulu Mbuyamu d'avec Bemba, Fayulu, Katumbi et Muzito, ses compagnons qui composent le présidium de Lamuka. Cette coalition qui a, il y a un mois seulement, été amputé de Mbusa Nyamwisi. Ce dernier a eu aussi à suspendre ses activités afin d'accompagner le Président Félix Tshisekedi dans la lutte contre l'insécurité et le virus Ebola dans l'Est du pays, son fief.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.