Congo-Kinshasa: Pénurie d'eau et d'électricité - La population de Kimbondo lance un cri d'alarme

A en croire certains témoignages, les habitants de Kimbondo, dans la commune de Mont-Ngafula, sont quasi oubliés par les autorités du pays en ce qui concerne la situation d'eau et d'électricité. Ces dernières qui sont des denrées rares dans cette partie de Kinshasa.

Une situation qui fait que la population effectue de longs trajets vers des quartiers voisins pour s'approvisionner en une quantité suffisante d'eau. Quant à l'électricité, les plus nantis recourent aux groupes électrogènes alors que les autres n'ont rien d'autre à faire que de vivre dans les noirs. Interrogés par votre journal, le week-end dernier, ils lancent un SOS aux dirigeants afin de régler cette situation.

Toutefois, il s'est quand même observé un progrès en matière d'eau grâce à une fontaine placée tout juste à l'entrée du quartier. Mais malgré cela, les reporters de La Prospérité ont constaté que les habitants continuent à vivre dans des incertitudes. «On a été flatté par la mise en place de cette fontaine d'eau. Avant, on souffrait chaque matin pour puiser de l'eau dans une source au coin du quartier. Cette eau qui n'était même pas potable a provoqué plusieurs maladies de ventre et des peaux. Si le gouvernement a pensé à nous pour mettre des fontaines, c'est grâce à notre réclamation. Mais chose grave, nous constatons que la situation n'est pas résolue dans la mesure où l'on est obligé de payer de l'argent avant de puiser de l'eau, 1 bidon de 10 litres à 1000 Francs congolais », relate un habitant du coin.

Dans le cadre de lutte contre l'insécurité, les habitants invitent les autorités à penser également à améliorer l'électricité, au-delà du fait que certains signaux se montrent déjà, avec l'installation de quelques poteaux. «Nous constatons aussi la réhabilitation et la création de nouveaux poteaux électriques pour le lancement du courant dans tout le quartier. Ici chez nous le manque d'électricité a entrainé l'insécurité. La nuit, la population subit des braquages et des vols à mains armées. Ajouter à cela l'assassinat et des viols. Nous en avons marre de vivre dans l'obscurité. Nous demandons à ce que l'Etat assume ses responsabilités», a lancé un autre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.