Madagascar: Football - CAN Les Barea accueillis dans la liesse

L'arrivée des Barea à Ivato samedi dernier.

Du jamais vu dans l'histoire ! Les Barea de Madagascar ont été accueillis chaleureusement à Ivato, samedi dernier. Une journée gravée dans l'histoire malgache.

Dès le matin, voitures, motos, bicyclettes, ainsi que piétons ont fait la queue sur l'axe Antanimena, Ankorondrano, en passant par la route Tsarasaotra, en direction de Ivato, pour accueillir les Barea. A 13 heures, cet axe était complètement embouteillé et bouché. A l'aéroport d'Ivato, on ne pouvait même plus accéder au parking. La population locale, déterminée, était déjà sur place et ne voulait pas rater ce moment historique.

Des familles, des collègues, des associations, des représentants d'entreprises... on y trouvait toutes catégories de personnes. « Nous sommes une petite famille qui sommes ici pour remercier les Barea. Nous suivrons le cortège jusqu'à Mahamasina, peu importe la situation », a expliqué Ramanason, qui vient d'Ambohitrimanjaka. Il y avait eu même des « fokontany » tout entiers, comme celui d'Antsambilo Ivato, dirigé par un groupe de dames. « Ce sont nos héros et on doit les accueillir », a expliqué Lilie, une dame d'à peu près 60 ans. A noter qu'il y a eu également des étrangers qui se sont mélangés à la foule.

Deux heures avant l'arrivée des Barea, tout le monde était prêt et impatient pour les accueillir. Chacun manifestait sa joie en criant, dansant et portant des banderoles sur lesquelles étaient marquées « Misaotra Barea -Tongasoa Barea ». Ce n'était plus une simple question d'amour du football, mais une affaire nationale.

C'est vers 14h30 que l'avion des Barea, de la compagnie Turkish Airlines, a atterri. L'ambiance a commencé à monter de plus en plus sur place, quand la délégation est sortie du salon VIP, après avoir été accueillie par le Premier ministre, Christian Ntsay, pour rejoindre son bus. Des immenses cris de joie, des applaudissements, et même des larmes envahissaient la foule. « Vous êtes les bienvenus les gars, nous sommes fiers de vous. Des héros, ils sont dignes de ce nom, après ce qu'ils ont réalisé à la CAN », ce sont les mots qui ont été scandés tout au long de leur trajet.

On ne peut pas non plus oublier que de nombreuses filles étaient présentes pour rencontrer leurs idoles, spécialement le gardien de but, Melvin Adrien. Petite anecdote, il y a même une fille qui s'est évanouie après avoir reçu un « coucou » de sa part. Les gens se précipitaient autour de leur bus et se bousculaient.

Durant ce temps, le petit nombre de policiers et agents de sécurité ne pouvait plus gérer la situation. Et pour les éléments responsables de la sécurité des joueurs, ils ne sont pas montés tout de suite dans le bus comme prévu, mais on attendu qu'ils soient sur la route de Tsarasaotra.

Il a fallu trois heures pour que la tête du cortège puisse quitter définitivement Ivato. Les Barea sont arrivés à Mahamasina vers 23 heures. Un moment inoubliable et historique pour Mdadagascar, dont on peut noter néanmoins un bémol. En effet, l'accueil de ce samedi a connu quelques inconvénients dus à un manque d'organisation. Certaines infrastructures ainsi que des biens communs d'Ivato ont été détruits... Bienvenus les Barea !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.