Madagascar/Egypte: La plus belle victoire

2 à 0 contre les Super Eagles et 4 tirs au but à 2 devant les Léopards. Sans compter le match nul contre le Syli national.

La plus belle victoire

Le double exploit des Barea contre le Nigéria et la République Démocratique du Congo restera dans les annales du football africain. Mais la plus belle victoire pour Faneva Ima et ses coéquipiers est certainement le fait d'avoir réussi la prouesse de rassembler les Malgaches, trop souvent divisés au quotidien.

Le chacun pour soi a laissé la place au tous pour les Barea. Un élan unitaire qui ne doit pas seulement se limiter au temps de la CAN 2019, mais servir de levier au « vivre ensemble » qui fait partie des valeurs malgaches.

La ferveur commune autour de l'équipe nationale doit se transformer en ferment pour raffermir la solidarité entre Malgaches. Il faudrait que la belle épopée des Barea en Egypte soit les prémices d'un avenir radieux pour le pays, trop longtemps resté dans l'ombre jusqu'à ce rayonnement inattendu sur les rives du Nil.

A l'image des avions qui ont transporté les supporters malgaches au pays des Pyramides, Madagascar est prêt à prendre son envol, non seulement sur le terrain du sport mais également dans tous les domaines.

Qui plus est, l'espoir renaît chez tout un peuple qui a vibré à l'unisson aux quatre coins de la Grande Ile. Du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest.

Sans distinction d'origine ni de catégories sociales. Tout le monde a prié pour les Barea, à l'instar de ces supportrices dans les tribunes du stade d'Alexandrie ou dans les toilettes comme le président Andry Rajoelina.

Même les athées appartenaient à l'unique paroisse ou chapelle, celle de l'équipe nationale qui est devenue l'idole de tout un peuple en manque de repère, mais qui a retrouvé sa cohésion autour du foot.

Une unité dans la diversité comme les Barea, composés en grande partie d'expatriés qui restent attachés au « Tanindrazana malala », comme le sont les membres de la diaspora qui ont suivi les matchs de l'équipe nationale.

Brandissant le drapeau « maintso, fotsy, mena » dans les fans zones où ils ont aussi communié entre eux et avec les 25 millions de compatriotes à Dago. Merci Barea.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.