Togo: La LCT suspecte des complicités au sein du personnel des banques

Par une déclaration sur la recrudescence des braquages perpétrés ces derniers temps au Togo, la LCT (Ligue des consommateurs du Togo) juge indispensable de "mettre l'accent sur la part de responsabilité des Banques".

Mieux cette ligue dirigée par Emmanuel Sogadji trouve qu' "il est très suspect que des individus ne travaillant pas à la Banque soient parfaitement au courant des opérations qu'effectuent les clients et, les braquent une fois ces opérations faites en les dépouillant d'importantes sommes d'argent".

Elle invite donc "les dirigeants des Banques à veiller pour éviter que d'éventuels complices ne puissent se trouver au sein du personnel pour jouer un rôle de facilitation dans la commission de ces actes de grand banditisme".

Au même moment, "les autorités en charge de la sécurité et de la protection des populations" sont interpellées "à faire face à leur responsabilité car leur défaillance se révèle insupportable".

Et pour finir, la LCT juge regrettable le silence des députés car d'après elle, "il leur appartient en effet, d'interpeler le Ministre en charge de la sécurité à venir s'expliquer sur ces braquages qui ont cours dans notre pays".

Pour rappel, dernier fait en date de ces braquages, ce fut Samedi dernier, sur les pavés de Bé, près de l'ancienne société Lala que des braqueurs ont opéré, délèstant une boutique de transfert d'argent (Flooz et T-money), et de vente de produits d'alimentation générale, d'une importante somme d'argent et blessant un individu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.