Afrique Centrale: Franc CFA - Teodoro Obiang Nguema pour une méthode plus consensuelle avec la France

De passage à Libreville, au gabon, le président équato-guinéen a souhaité une discussion libre des pays de la zone Cémac avec la République française et du rôle de l'ex-colonie dans le poids du franc CFA.

En visite de travail dans la capitale gabonaise, le chef de l'Etat de Guinée équatoriale a évoqué la question du Franc CFA. Il n'a pas caché que le sujet était difficile, et que les décisions dépendaient en grande partie de la France, alors que les pays de la Cédéao ont annoncé l'adoption de la monnaie "Eco" en remplacement du Franc CFA en 2020.

Pour lui, avant toute évocation d'une éventuelle sortie du Franc CFA, il faut en parler librement avec la France. " Il y a des problèmes pour lesquels des décisions sont difficiles à prendre. C'est le cas de notre monnaie. Nous avons appris que l'Afrique de l'Ouest va peut-être changer sa monnaie, mais ici en Afrique centrale, on a déjà échangé nos points de vue [sur le sujet], a-t-il déclaré. Puis, ajoutant: " Mon point de vue est que nous devons négocier préalablement avec la France pour lui présenter certaines difficultés que nous rencontrons en relation avec la couverture qu'elle fait de notre monnaie, plutôt que de se lancer dans un processus de changement de cette monnaie. D'autant plus qu'il ne s'agit pas seulement du changement du nom de la monnaie, mais de la nécessité d'avoir une monnaie forte, qui peut rivaliser avec les autres économies".

Il n'est pas certain que le président équato- guinéen, Teodoro Obiang Nguema, soit prêt à abandonner le franc CFA pour le moment. Il n'y trouve aucune pertinence. C'est le seul pays hispanophone ayant le franc CFA comme monnaie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.