Congo-Brazzaville: Développement communautaire - Les premières universités d'été de Bacongo rallongées au 28 juillet

Initialement prévue du 5 au 21 du mois en cours, la grande consultative participative et citoyenne des habitants du deuxième arrondissement de Brazzaville, refermera finalement ses portes une semaine plus tard.

Organisées par la Dynamique citoyenne pour des solidarités nouvelles "Vumbuka », en partenariat avec le Collectif des élus locaux de Bacongo (Celba), les assises se veulent être un lieu de cohésion, de rassemblement, d'unité, mais surtout de mobilisation des filles et fils dudit arrondissement, afin de contribuer à rechercher et trouver des réponses aux attentes des habitants de Bacongo.

Lançant officiellement les activités de ces universités, le 13 juillet, au quartier Tâ-Ngoma, l'initiateur du projet, le conseiller départemental et municipal, Fabrice Donald Fylla Saint-Eudes, est revenu sur les objectifs de ces consultations.

« Ces assises visent l'identification de nos problèmes de développement communautaire et local, ainsi que l'élaboration d'approches de solutions susceptibles de contribuer à l'amélioration de notre cadre de vie commun et à impulser un véritable progrès humain et social sur l'arrondissement », a-t-il rappelé.

En effet, durant près de deux semaines, les talents, les acquis et les expériences des uns et des autres sont mis à profit. « Nous nous réunirons et nous débattrons au sein des ateliers thématiques du projet que nous voulons porter ensemble sur Bacongo. Il n'y a pas de sujets tabous : la mairie, la santé l'éducation, la formation, l'emploi, la sécurité, la salubrité, l'assainissement et bien d'autres thèmes seront à l'ordre de ces discussions », a-t-il poursuivi annonçant la mise en place d'un comité chargé d'assurer le suivi de la mise en œuvre des conclusions et des recommandations qui seront transmises aux autorités compétentes.

Insistant sur les notions d'unité et de cohésion, le président de Vumbuka a rappelé que son organisation n'était pas politique. Il s'agirait d'une association qui n'a pas d'adhérents, mais qui s'est retrouvée aux élections locales de 2017 par un esprit de révolte au regard de ce qui se passait dans Bacongo.

L'administrateur-maire du deuxième arrondissement, Simone Loubienga, s'est félicitée de cette initiative portée par le Celba qui veut faire participer la population de Bacongo à l'identification des problématiques propres à Bacongo, ainsi que les ébauches d'approches et des pistes de solutions. Le but ultime étant d'améliorer leurs cadre et condition de vie, afin de contribuer à la modernisation et au développement de l' arrondissement.

Selon elle, ces premières universités d'été représentent un fait majeur dans l'histoire de Bacongo, qui va célébrer, le 31 décembre prochain, le soixante seizième seizième anniversaire de sa création.

« J'invite les habitants de Bacongo à prendre massivement part à cette consultation dans l'esprit du Mbongui de nos aïeux en donnant nos propositions, nos souhaits afin qu'ils soient traduits en projets conformes à nos aspirations », a appelé Simone Loubienga.

S'adressant aux élus locaux de Bacongo, elle a rappelé que l'initiative du Celba s'inscrivait dans l'esprit du dialogue tant prôné par le président de la République dans la résolution des problèmes.

« Ainsi, dans cette perspective, j'invite le Celba à nous mettre ensemble, au sortir de cette concertation, autour d'une plateforme de travail où les élus locaux, les responsables administratifs et les représentants de la société civile pour débattre de notre arrondissement », a conclu l'administrateur-maire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.