Cameroun: Université inter-Etats Congo-Cameroun - Démarrage en octobre

Telle est la principale annonce issue de la rencontre des membres du Comité national de pilotage d'implantation de cette institution tenue vendredi dernier à Yaoundé.

L'université Inter-Etats Congo-Cameroun ouvre ses portes à la première promotion de ses étudiants dès la rentrée académique prochaine. Réunis vendredi dernier à Yaoundé, les membres du Comité national de pilotage d'implantation de ce nouveau fleuron de l'enseignement supérieur ont échangé sur les modalités de lancement solennel des activités de ladite université. Il ressort de cette rencontre présidée par le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, qui avait à ses côtés Valentin Ollessongo, ambassadeur du Congo au Cameroun, que la rentrée académique aura bel et bien lieu en octobre prochain. Le ministre camerounais de l'Enseignement supérieur à tenu à relever que cette rencontre découle de la volonté du président de la République, Paul Biya de voir cette institution démarrer ses activités dès la rentrée académique 2019-2020.

« Nous avons pris toutes les dispositions aux plans financier, académique, aux niveaux de la gestion du personnel, de la restauration, des logements, du service médical et de la sécurité pour que les étudiants qui viendront aussi bien du Congo que du Cameroun mènent une existence paisible et propice aux études à Sangmélima, chef-lieu du département du Dja et Lobo, consécutivement à la convention qui a été signée fin 2012 par les deux Etats afin d'instituer l'université inter-Etat Congo Cameroun », a précisé Jacques Fame Ndongo. Loin d'être une simple université classique, l'université inter-Etats Congo-Cameroun se veut être celle de la technologie numérique avec toutes les acceptions liées à ce terme.

« Le cursus sera axé sur l'ingénierie numérique aussi bien en matière d'art numérique, humanité numérique et ingénierie numérique technologique tel qu'instituée dans toutes les universités du pays. « Ce qui est original ici, c'est le côté art numérique et le côté humanité numérique. Nous avons déjà expérimenté cette année à l'Ecole nationale polytechnique de l'université de Yaoundé I », a ajouté le ministre d'Etat. Pour ce qui est des conditions d'admission, les deux ministres en charge de l'Enseignement supérieur comptent bien publier un communiqué conjoint en temps opportun.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.