Ile Maurice: Affaire Whitedot - Le DPP veut être mis hors de cause

Les victimes de l'affaire Whitedot ont logé une plainte contre le commissaire de police, le directeur des poursuites publiques(DPP) et la Financial Intelligence Unit. Mais le DPP souhaite être mis hors de cause. C'est ce qu'il a indiqué devant la Master and Registrar ce lundi 15 juillet.

La plainte, logée par l'entremise de Me Kaviraj Bokhoree, réclame le dégel d'une somme de Rs 78 825 000 de même qu'un montant de Rs 435 000. Elle fait suite à un jugement prononcé le 28 janvier 2018, ordonnant le remboursement de l'argent de ces 145 victimes, qui avaient placé leur argent dans la société Whitedot sans savoir qu'il s'agissait d'un Ponzi Scheme.

«On a eu un jugement favorable mais nous sommes privés de notre argent gagné honnêtement de notre dur labeur que nous avons investi. Ce n'est pas de l'argent sale», disent les plaignants qui avaient placé chacun entre Rs 100 000 jusqu'à Rs 2 millions dans la société frauduleuse.

Le Commissaire de Police, par le biais du State Counsel, a fait valoir qu'il résiste à l'application. L'affaire sera de nouveau appelée le 5 août.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.