Cameroun: Le tribunal militaire refuse de remettre les biens des détenus politiques après leur libération

15 Juillet 2019

Depuis 08 heures du matin, les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition) libérés vendredi dernier réclament en vain leurs biens laissés en consigne pendant leur interpellation illégale.

Rappelons que tous ceux qui ont été libérés vivent dans les villes de Douala, Bafoussam, Bafang et Dschang.

Le juge Misse leur avait pourtant demandé de passer ce lundi pour entrer en possession de leurs biens.

Sauf que depuis le matin, personne au Tribunal militaire ne donne de précisions sur les réelles motivations de cette détention sans droit des biens des détenus politiques du MRC.

Voilà donc une administration avec des gens sans foi ni loi qui ne respectent rien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.