Congo-Kinshasa: Ebola à Goma - Etre vigilant sans céder à la panique

Un agent de santé rassemble une bible pour donner à l'un des patients confirmés Ebola dans un centre de traitement Ebola soutenu par MSF
15 Juillet 2019

Le ministère congolais de la Santé a confirmé un premier cas d'Ebola à Goma. La capitale de la province du Nord-Kivu devient la plus grande ville congolaise touchée depuis le début de l'épidémie en août 2018.

Les autorités multiplient les appels au calme depuis la découverte d'un premier cas de fièvre hémorragique Ebola ce dimanche 14 juillet à Goma.

Entre-temps, le malade a été évacué vers Butembo, d'où il était arrivé, pour être soigné; mais la peur a eu le temps de s'installer à Goma, noeud de communication vers le Sud-Kivu, le reste de la RDC et le Rwanda voisin.

Nous avons contacté le docteur Guylain Mvuama Ngongo, médecin directeur à l'hôpital de Kyeshero, à Goma.

Son message : rester vigilant et ne pas céder à la panique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.