Burkina Faso: Décès de 11 personnes gardées à vue à l'unité Anti-Drogue

Photo: fasozine
Poste de police
15 Juillet 2019
communiqué de presse

Le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou a été informé, ce jour 15 juillet 2019, par la Directrice de la Police Judiciaire de la Police Nationale de ce que onze (11) personnes gardées à vue à l'unité Anti-Drogue (UAD) pour des infractions relatives à la législation des stupéfiants sont décédés dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019. Accompagnés de ses substituts et assisté des services techniques, le Procureur du Faso, s'est transporté sur les lieux en vue des constatations d'usage.

Elle informe l'opinion publique que dans le cadre d'une enquête qu'elle a ouverte, des médecins légistes ont été requis à l'effet de procéder à des examens et autopsies nécessaires.

Le Procureur du Faso présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées.

Le Procureur du Faso

Maïza SEREME

Chevalier de l'ordre de mérite de l'Etalon

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.