Sénégal: Décès d'Ousmane Tanor Dieng - Atmosphère de tristesse à la maison mortuaire

Dakar — Personnalités politiques, proches et anonymes ont pris d'assaut en milieu de matinée, un des domiciles du président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT) Ousmane Tanor Dieng, à l'annonce de son décès lundi en France, des suites d'une maladie.

C'est quelques minutes après la confirmation de la nouvelle du décès de celui qui était aussi encore jusque-là secrétaire général du Parti socialiste (PS), que le quartier de Fann résidence, où se trouve une de ses maisons, a perdu sa quiétude.

Les véhicules ont alors commencé à converger dans un ballet incessant vers ce quartier résidentiel de la capitale sénégalaise.

Surpris par la nouvelle de la disparition de leur leader, des dignitaires du Parti socialiste ont rejoint immédiatement la demeure mortuaire.

Le ministre de la Pêche, Aminata Mbengue Ndiaye, les députés socialistes Mame Bounama Sall, Cheikh Seck, entre autres, ont été les premiers à franchir la porte de la famille éplorée, où ils sont rejoints ensuite par plusieurs autres militants socialistes.

A la maison mortuaire, les entrées sont filtrées par des éléments d'une agence de sécurité et des gendarmes en tenue civile.

L'atmosphère silencieuse en dit long sur la douleur et la tristesse qui affectent les proches d'Ousmane Tanor Dieng, qui fut un proche collaborateur du président Abdou Diouf, après avoir servi sous son prédécesseur Léopold Senghor.

Parmi les rares personnes à s'adresser à la presse, l'historienne Penda Mbow a rappelé les qualités de "vrai homme d'Etat du défunt qui de surcroît était, dit-elle, discret et courtois".

Ousmane Tanor Dieng, nommé président du Haut Conseil des collectivités territoriales par Macky Sall, dirigeait cette institution de 2016 à sa mort survenue en France où, selon son entourage, il se faisait soigner depuis des mois.

Il a été conseiller diplomatique du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, ensuite directeur de cabinet d'Abdou Diouf, le successeur de ce dernier.

Il a été ministre d'Etat, chargé des Affaires présidentielles d'Abdou Diouf, auquel il avait succédé à la tête du PS après la défaite de cette formation politique à l'élection présidentielle de février-mars 2000.

Candidat sans succès aux élections présidentielles de 2007 et 2012, Ousmane Tanor Dieng était ensuite devenu un allié de Macky Sall. Il l'a soutenu au second tour de la présidentielle de 2012 et était l'un de ses plus importants alliés au scrutin présidentiel du 24 février dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.