Sénégal: Vers la réhabilitation des Centres d'appui au développement local (ministre)

Kaffrine — Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l'Aménagement des territoires, Oumar Guèye, a souligné, lundi, la nécessité de renforcer les centres d'appui au développement local (CADL).

"Il nous faut faire revivre les services déconcentrés. Les CADL doivent être renforcés. C'est une dynamique très importante de faire revivre ces services déconcentrés de l'Etat pour que dans la seconde phase de l'Acte III de la décentralisation, nous puissions avoir des répondants, des élus au niveau administratif", a indiqué le ministre.

Il présidait à Kaffrine un comité régional de développement (CRD) spécial portant sur l'évaluation de l'Acte III de la décentralisation, en présence du gouverneur Jean Baptiste Coly, des autorités administratives, chefs de service, élus locaux et des membres de la société civile.

"Le CADL est un creuset où dans un même espace tous les services (...) travaillent de manière coordonnée au niveau de l'arrondissement. Il y a aussi la représentation au niveau départemental et régional dont l'appui est nécessaire", a précisé Oumar Gueye.

"Nous allons les réhabiliter en augmentant leurs personnels et leurs moyens logistiques pour qu'ils puissent se déplacer facilement", a-t-il promis, faisant remarquer que les chefs des CADL pourront parfois représenter les sous-préfets au niveau des réunions.

"Les CADL jouent un rôle extrêmement important autour des sous-préfets d'arrondissement. Nous allons les faire revivre avec les moyens qu'il faut. Nous sommes disposés à travailler pour renforcer les services déconcentrés de l'Etat", a insisté le ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.