Sénégal: Nguéniène pleure Ousmane Tanor Dieng

Nguéniène (Mbour) — La commune de Nguéniène était plongée dans la tristesse, lundi, à l'annonce de la disparition de son maire, Ousmane Tanor Dieng, décédé en France des suites d'une maladie.

Le Secrétaire général du Parti socialiste (PS, mouvance présidentielle), président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) était le maire de cette commune située dans le département de Mbour (ouest) depuis 2014.

A l'annonce de son décès des suites d'une maladie, parents, amis, voisins, alliés et même simples citoyens ont pris d'assaut la maison familiale, plongée dans la tristesse.

Ils étaient nombreux à rendre hommage à leur maire, l'homme politique, qui a sorti cette commune rurale de l'anonymat.

D'après Pape Massamba Thiaw, secrétaire général des jeunesses socialistes de la commune de Nguéniène, le Sénégal a perdu un "véritable homme d'Etat et une personnalité d'une grande dimension intellectuelle avec un esprit d'ouverture indéniable".

"Son amour pour Nguéniène était incommensurable et tout ce qu'on a ici comme réalisation en termes d'infrastructures porte sa signature", a-t-il fait savoir.

Pour Mamadou Diouf dit "Gaby", conseiller municipal et un des délégataires de signatures dans la mairie, le nom de Ousmane Tanor Dieng s'identifiait à celui de Nguéniène.

La localité a bien profité de la "stature" et du "carnet d'adresses" de Ousmane Tanor Dieng dans le cadre de son développement, a t-il salué.

Membre du Conseil municipal de Nguéniène, Amy Diome Thiam, présidente de la Commission "Education" de la commune, s'attendait à retrouver son mentor "sain et sauf" après son départ en France pour des soins.

Elle décrit Tanor Dieng comme "un maire exemplaire", "un oncle", un père" au sein du Conseil municipal.

"Au niveau de la Commission éducation, on avait l'impression qu'on était la plus favorisée par ses actions à la tête de la commune. C'est donc une grosse perte, non seulement pour le Sénégal mais surtout, pour Nguéniène", regrette Mme Thiam.

Pour son allié dans la mouvance présidentielle, Bougar Diouf, coordonnateur communal de l'Alliance pour la République (APR), le Sénégal a perdu "un homme de grandes qualités, un homme multidimensionnel".

"Il était malade depuis longtemps mais il avait tenu à œuvrer pour la réélection du président Macky Sall", a témoigné M. Diouf.

Secrétaire général de l'Union des enseignants socialistes de la commune de Nguéniène, Tamsir Ndao pleure la perte d"'un homme multidimensionnel qui nous appuyait dans tous les domaines".

"C'était un homme généreux qui nous assistait sur tous les plans, en particulier dans le social. Il aidait également les citoyens à l'occasion des fêtes religieuses", a t-il témoigné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.