Congo-Kinshasa: Du 22 au 23 juillet - Kinshasa abrite le salon des inscriptions de l'étudiant africain

Après l'étape de l'information et de l'orientation qui a eu lieu en avril dernier à Pullman du Grand Hôtel Kinshasa, vient donc l'heure de la concrétisation pour des milliers de futurs bacheliers et parents appelés à opérer leur choix et à procéder aux inscriptions. Cette annonce a été faite au cours d'un point de presse tenu le samedi 13 juillet par la directrice de la plateforme panafricain« African Student » Fatima Zahra.

Smart Africa Consulting organise le salon des inscriptions de l'étudiant africain, du 22 au 23 juillet à Pullman du Grand Hôtel Kinshasa.

En effet, suite au succès retentissant du salon international de l'étudiant africain tenu en avril dernier à Kinshasa, ce grand évènement s'inscrit dans le cadre de la plateforme panafricain «African Student » qui vise l'information et l'orientation des jeunes à l'échelle de l'Afrique francophone. Après cette étape, les futurs bacheliers et parents vont passer aux inscriptions.

Un point de presse s'est tenu, le samedi 13 juillet, au cours duquel la directrice de Smart Africa Consulting, une plateforme panafricain « Africa Student », Fatima Zahra, a annoncé que plus de trente universités et grandes écoles, représentant la RDC, le Maroc et la Tunisie, seront au rendez-vous pour assister les visiteurs dans leurs démarches de candidatures et d'inscription.

Se comptant parmi les prestigieux établissements d'enseignement supérieur de leurs pays respectifs, les participants proposent des centaines de filières porteuses en étroite relation avec les besoins en compétences d'une économie émergente comme celle de la République démocratique du Congo.

Pour la directrice de cette plateforme, ce forum répond aux besoins de futurs bacheliers et des étudiants souhaitant s'informer sur les possibilités de formation post-bac aussi bien en RDC que dans les meilleures destinations d'études à l'échelle continentale.

Et d'ajouter : « Ce salon offre une vue d'ensemble sur de différentes filières parfaitement en phase avec les besoins en compétences d'une économie émergente comme celle de la RDC ».

Parmi les filières, il y a la médecine, l'ingénierie de la santé, la gestion hospitalière, l'art, le biomédical, l'industrie pharmaceutique, la biotechnologique, le management, le journalisme, le droit, l'architecture et les ressources humaines.

Tout ceci nécessite une information et une orientation. Car, a souligné Fatima Zahra, « quelqu'un qui est mal informé peut facilement passer à côté de sa carrière; d'où l'orientation est très importante».

A en croire la directrice de Smart Africa Consulting, les présidents et directeurs d'écoles feront le déplacement pour organiser des concours et conduire des entretiens de sélection au profit des élèves et parents. Les visiteurs pourront obtenir leur préinscription sur place en vue d'entamer les procédures d'installation dans le pays qui répond le mieux à leurs projets personnels.

Le Maroc et la Tunisie sont classés parmi les destinations francophones préférées des étudiants rdcongolais à l'échelle continentale. La qualité reconnue des formations, le compétitif des études et la proximité culturelle sont autant de facteurs qui expliquent ce positionnement des élèves et leurs parents.

Le salon des inscriptions de Kinshasa est une occasion pour approfondir les relations de coopération entre la RDC et les pays participants, à travers des rendez-vous B to B qui mettront en contact décideurs et professionnels des secteurs de l'éducation et de la formation, rappelle-t-on.

Les représentants de ces universités vont entrer en contact direct avec les parents et étudiants congolais, pour leur donner des informations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.