Burkina Faso: Elections de 2020 - Le MPP/Boulkiemdé «déjà prêt»

16 Juillet 2019

La section du Boulkiemdé du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu, le dimanche 14 juillet 2019 à Koudougou, une assemblée générale. A l'occasion, des membres du bureau exécutif national ont échangé avec les militants sur la vie du parti et l'actualité nationale.

Le parti au pouvoir se met en ordre de bataille, en prélude aux élections de 2020. Dans le Boulkiemdé, des responsables du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont sonné le rappel des troupes pour assurer au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le «coup KO».

Le dimanche 14 juillet 2019, ils se sont entretenus avec les militants sur la vie du parti et celle de la nation. Le secrétaire général du MPP/Boulkimdé, Jean Zongo, a rassuré les uns et les autres que «le parti du Soleil levant se porte bien» au niveau provincial. «Tout est déjà prêt pour 2020.

Nos militants sont mobilisés pour la victoire. On est confiant», a soutenu M. Zongo. La même confiance règne sur le plan national, selon le secrétaire exécutif national du MPP, Lassané Savadogo.

Il a rappelé à l'assistance, les problèmes sécuritaires, la fronde sociale qui ont plombé le mandat du président Roch Kaboré et la mise en œuvre de son programme.

«Nous sommes satisfaits des résultats que nous avons pu obtenir. D'ici à 2020, tout sera mis en œuvre pour respecter les différents engagements du président», a toutefois dit M. Savadogo.

Le secrétaire exécutif national du MPP a aussi évoqué la tenue du dialogue politique, voulu par Roch Kaboré.

Pour lui, il s'agit d'un idéal entre la majorité présidentielle et l'opposition politique, pour échanger sur la réconciliation nationale, la sécurité, la justice, le quota genre, les prochaines élections ... «Nous sommes confiants. C'est pourquoi nous voulons un consensus sur les questions électorales.

Nous voulons des élections claires. Si on dit que le MPP a terrassé, c'est que l'adversaire est à terre et tout le monde le voit.

Ce qui est clair, c'est que pour 2020, le MPP est prêt», a affirmé Lassané Savadogo, sous un tonnerre d'applaudissements.

Faisant un tour d'horizon de l'actualité nationale, il est revenu sur l'affaire dite de charbon fin. Pour lui, il y a eu des amalgames.

Ni le MPP, ni le gouvernement, encore moins le président du Faso n'ont quelque chose à avoir dans cette affaire. M. Savadogo a exigé qu'il y ait vérité et justice, afin de situer les différentes responsabilités.

Il s'est aussi prononcé sur la crise au sein de l'ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Pour Lassané Savadogo, ce qui se passe actuellement au CDP donne raison à ceux qui l'ont quitté pour créer le MPP.

«Le CDP n'est pas un parti. On ne peut pas réveiller un cadavre . Aujourd'hui, il y a un seul parti au Burkina Faso, c'est le MPP», a soutenu «l'observateur de la scène politique», qui a annoncé de milliers de nouvelles adhésions au parti. Ce qui lui a fait dire que le MPP de 2019 est plus fort que celui de 2015, qui a remporté les élections.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.